Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck

La farce atomique, celle dont "on" bourre les dindes de partout sous couvert de belles et "bonne" croyance n'a pas toujours le goût que l'on imagine. Je voulais le dire en quelques mots, parce que quand je relis le cahier d'acteurs dont je vous parlais précedemment, je ne suis pas loin de penser que l'on a inscrit la génétique de la haine dans nos coursives. Que les deux sont liées quoique vous en pensiez. Et la fin de ma démonstration n'est pas loin.

Voici donc ce que j'en pense aujourd'hui 4 juin. Je ne sais pas ce qu'il y avait dans la tête des gens du coin il y a soixante dix ans, mais notre actualité me fait écrire que l'occupant de l'époque comme une mauvaise herbe repousse, ou pire, malgré toutes les sciences de chimies, de physique, de biologie, de mathématique, de sociologie, de psychologie "on" avait réussi à nous faire "croire" que tout était réglé parce qu'en marchant au pas, bien docile, on serait riche.

Et c'est cela, "on" a crû soigner l'humanité de la barbarie, non, "on" en a vendu un petit bout à chacun, Dans cette surenchère de calomnie, de haine, de racisme, de bêtise il ne faut pas lutter avec la même psychologie que l'adversaire. Ce serait vouloir devenir à terme comme lui et reproduire la même chose, avec le même résultat différé dans le temps.

La première cloche à merde qui me dit qu'il faurait une bonne guerre, je lui fais avaler ses yeux, pour qu'il ne voit plus jamais la beauté du monde, la beauté de gens, la beauté de l'effort, s'il n'y comprend rien, et si tout ce qu'on a de politique sur la planète n'est pas foutu de faire en sorte que cela change, qu'il dégagent. qu'ils écoutent, qu'ils  partagent, mais qu'il arrêtent de nous prendre pour des truffes.

Je pensais que l'écologie politique était une réponse à cela, elle en est une amorce de prise de conscience, je pensais qu'être écologiste avait du sens, je constate aujourd'hui que tout est galvaudé pour y donner une sens marchand. Il y a toujours eu pour moi quelque chose d'antinomique à vouloir gagner sa vie, on l'a déjà, la donner ? La risquer ?

Je donne ma vie au risque de gagner quoi ? Un procès ? Un boulot ? Une piqure ? Une balle dans la tête ? Faut assumer dans la vie...

La recette est simple, vous soupoudrez d'indifférence un plat d'ignorance aromatisé de déni, vous remuez le tout dans une cuve où vous aurez au préalable fait revenir la misère, en laissant boullir le tout quelques années vous obtenez de délicieux biscuits de haine dont la répartition incombe à "on" ne sait qui. Mais dont on sait qui a la plus grosse part (de haine).

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog