Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #écologie

C'est bien la triste réalité de ce qui peut avoir attrait à l'écologie, l'écoconstruction, la maîtrise de l'énergie, ses économies, ses modes de production sur le bon, beau et fort territoire du Nord-Cotentin.

Alors que l'Europe, l'État et ses satélittes, les conseils régionaux, les conseils généraux, parfois les communauté de communes, d'agglomérations et même dans certains endroits les communes tentent, essaie de faire valoir des filières professionnelles, de mettre en valeur les plus value de l'ensemble; ici, malgré des conventions signés, malgré les quantités d'informations de projets reçus, malgré toutes ces bonnes volonts, malgré les appels à projets, je suis au regret de vous dire que collectivement, publiquement, politiquement, socialement et économiquement, sur le Nord-Cotentin, "on" n'en a rien à cirer que vous soyez mal logé, mal chauffé, que cela vous coûte les yeux de la tête, on s'en tamponne de la qualité de l'air, des matériaux sains et peu transformés que l'on pourraitutiliser pour élaborer des filières courtes afin d'économiser sur les énergies grises...

On n'en a rien à cirer que l'on puisse concevoir des habitations qui ne consomment rien et pourquoi me demanderez vous ? Eh bien posez leurs la question, la réponse que j'y apporterai pourrait faire de moi un djihadiste de l'écologie et tel n'est pas mon créneau, j'ai suffisamment écrit sur les dérives de l'inaction sociétale sur la question qui ne fabrique que aigreur, méprise nous condamnant aux extrêmes...

Alors que des organismes, desinstitutions développent des programmes d'acompagnenment pour organiser sur les territoires "une" transition" énergétique, je suis une nouvelle fois au regret de vous dire que depuis le début de l'année aucune comcom du Cotentin ne s'est emparée de ces questions pour animer et développer des programmes ambitieux.

L'électricité vient d'augementer, le reste suivra, la maîtrise de la consommation ne suffira pas à faire baisser la facture dans la mesure où celle-ci augmente mécaniquement sous les coups de boutoir des opérateurs, et vous, nous serons toujours les clients captifs et dociles de ce système de dominance.

Je ne peux que m'insurger devant ce passéisme, cette couardise, cette lâcheté sous couvert de plates et mauvaises excuses ou prétexte, cela reste pour moi de la non assistance à personnes en danger avec les dérives troubles et scandaleuses de l'affectation de budgets sociaux pour payer les opérateurs énergétiques...

Je ne sais pas si je dois en donner un avis qui serait bien trop vite caricatural, mais l'impression quand même que rien ne se fait, rien n'est fait pour mieux justifier des choix sans lesquels non pas nous ne serions rien, mais dont nous serions autres. Parce que les gens ici s'en remettent toujours au dieu atome pour savoir quoi dire quoi penser au point de "croire" que tous les cantons du monde ont des cocottes minutes comme les nôtre pour nous faire "croire" (encore!) à une existence noble et avant-gardiste.

À force de s'entendre dire qu'il faut faire des éconmies sur les énergies grises, la réflexion est bloquées, la matière grise de nos encéphales ne servent qu'à calculer comment s'enrichir vite, fort au détriment du reste, de l'humanité, de la biodiversité de l'ensemble, la biosphère... Tout ceci n'est qu'insulte aux diverses formes d'intelligence qui existent, subistent, survivent écrasées par les rouleaux compresseurs du conformismes, de l'allégeance à nos propres dominants.

Avant d'être pessimiste ou optimiste il faut être lucide, autant le lucide pessimiste va s'aigrir, devenir violent, méchant, autant le lucide optimiste tentera toujours, naïvement peut-être, d'infléchir ce qu'il peut y avoir de pire, conscient des apports, du collectif, et de ces caps qui manquent aux sociétés pour s'aliéner à des causes communes pour satisfaire les besoins fondamentaux de tous.

Vous me direz, les hydroliennes, les éoliennes ? Juste là pour faire avaler l'idée que l'écologie "on" s'y connait. Désolé, c'est pour moi une nouvelle arnaque structurelle, mais j'y reviendrai plus tard et de toute manière j'en avais déjà écrit sur la question.

 

Commenter cet article