Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #écologie

Les temps sont durs pour les acteurs de la construction paille en Basse-Normandie. Par quel tour de passe-passe sommes nous arrivés du rien ou pas grand chose au dédain, à l'oubli à une forme de mépris généralisé ?

Si je raconte la situation hyper locale, le Nord-Cotentin, au risque d'afficher une forme de parano, ce que je dis est un résumé des cinq dernières années. Début 2010, la sortie du DVD sur la paille, officialisation des performances de notre projet de bâtiment démonstrateur, les diverses tentatives pour tenter d'obtenir de financements publics, les dizaines et dizaines de déplacements en train, en covoiturage, en location, en stop, les centaines de pages de propositions, de bilans, les réunions publiques et non publiques, les groupes de travail, les milliers d'échanges de mails (dont une partie reste toujours il est vrai sans réponses), le temps passer au téléphone; le rouleau compresseur de l'indifférence passe de jours en jours écrasant toutes possibilités de développement.

Est-ce que ça tient particulièrement à notre bout de territoire où tout est presque, où l'on travaille à justifier sa propre bétise en maintenant captif de l'exorbitante facture d'énergie toute une population sans se soucier des désordres générés ?

Est-ce que l'on est collectivement face à un si grand péril que toute possibilités nouvelles de développement, d'innovation soit toujours écartée au profit d'un conformisme industriel local ?

Est-ce que cette dominance affichée, promue avec arrogance craint à ce point la capacité de mettre en cohérence des modes de vie, une approche de la société, des matériaux bio-sourcés, des bonnes volontés pour au travers de la forte intensité sociale donner un sens de proximité aux démarches d'économies d'énergies au plus proche des citoyens et donner de l'activité tout en baissant les charges contraintes ?

Il y a six mois, des ribambelles de citoyens gagnaient leurs sièges dans les assemblées locales, au même titre que d'autres chroniquement à d'autres niveaux... Tous et toujours avec les espoirs de changement qu'ils enmènent avec eux... Octobre, pas un appel, pas un retour sur les quantités de dossiers, queud, nada, niente; un revers de main efface le naïf optimiste que je suis...

La dérive de récupération fait son office depuis quelques mois, à l'instar d'un lambda les forces publiques locale d'une part spolient et s'approprient les réseaux des uns et des autres en annonçant dans la presse des trucs pour lesquels personne n'a jamais entendu parler...

Comme une pluie soudaine, ça y est c'est parti, le conseil régional incite les territoires à forcer la transition écologique et énergétique sans que les acteurs soit sollicités, aidés ou entendus...

Dans le cadre des rencontres paille qui débutent demain, les campagnes de publicité du Fleurion n'en parle pas, le Reflets de la région, pour lequel nous avions fait en sorte à leur insistance de transmettre des élements pour relayer l'information ont omis deux ou trois lignes... Ici, l'office du tourisme n'a pas daigner numériser l'affiche pour promouvoir l'événement, je n'ai rien vu dans les journaux locaux, les radios en ont-elles parlé ?

Et au final combien de décideurs seront présents ? J'en ri d'avance.

Si c'est une dure et bien triste réalité, c'est un comportement global assez révélateur de l'ignominie hypocrite du monde moderne, du monde tel que beaucoup le fantasme, de la croissance à tout prix et de la chair à canon flexible, obéissante et peu regardante.

Pour bien moins que ça d'autres se mettent très très en colère...

Évitez de me demander à l'avenir "si ça marche ?", d'une part je ne comprends pas cette question, d'autre part, la question suffit à souligner son j'en foutisme...

Commenter cet article