Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #écologie

Elle est facile, elle est facile... Pourquoi écrire là-dessus ? Tout d'abord, pour avoir eu beaucoup de pensées en ce sens, merci les copains, les copines, mais j'ai un alibi ! Pour le survol de Flamanville, ce n'est pas moi, hein, pas besoin... Je vois d'ici, et vouloir prendre de la hauteur avec ce genre de truc, c'est aussi les cautionner, vivre avec l'idée que ça n'existe pas n'est pas meilleure...

Depuis plus de deux ans maintenant, l'actualité des drones de combat suscite des intérogations... Juste pour exemple cet article: drones

Même la guerre a une éthique, v'là que je parle comme un mec de droite, merde...

Les drones comme un outil à fabriquer des psychose, tant que c'est loin là-bas pour tuer des "méchants de l'axe du mal", ça passe; mais que l'on se permette d'user des mêmes méthodes pour nos belles centrales, alors là non, ce n'est pas drone...

Le nucléaire dans son grand ensemble, au même titre que toutes les grandes entreprises ont leurs espaces inviolables. Les périmètres de sécurité terrestes, maritimes, aériens; sûrement aussi pour mieux protéger leurs coups bas, leurs malfaçons, leurs conditions de travail...

Opération de grande envergure puisqu'une dizaine de centrales nucléaires ont été survolées depuis quelques jours par des drones. Je rigole que d'un côté "on" puisse nier les survols nocturnes par des hélicoptères (cf bruits fantomes) et que d'un autre côté cette drone d'affaire agite les consciences.

Comme s'il fallait user de grands moyens d'agents secrets pour savoir et dire que, ici notamment avec l'EPR, je laisse de côté sciemment l'existant, ça ne tourne pas rond. En effet, depuis 2005 j'ai rencontré pas mal de monde du site (et d'ailleurs), je n'ai jamais rencotré quelqu'un qui me dise être satisfait du travail qu'il fait, de ses conditions de travail, et de la merde organisationnelle de l'ensemble...

Comme s'il falait être sorti de St Cyr pour affirmer de l'eldorado économique a fait pschitt...

Comme s'il fallait être dans les secrets des médecins pour savoir à quel point la désintégration sociale et ses conséquences prend une grande part dans le malaise industriel. Plus vous êtes dans une industrie dangereuse, plus la consommation de psychotropes légaux et illégaux est importante. Pour les uns comme pour les autres, cette facilité est offerte d'une part par le statut, et d'autre part par le pouvoir d'achat.

Ils nous promettaient la Lune, ils sont incapables de changer une ampoule, ou alors au prix de vastes et longues procédures. Passée l'innocuité, tout n'est plus que gestion du, des risques, contrôles sécuritaires, pressions sur les associations écologistes... Un psychisme de Rifky, dormant les yeux ouvert sur son magot... Tristes sociétés qui ne supportent pas que l'on use des mêmes dominances pour dénoncer les pratiques ineptes de nos dirigeants.

Maintenant, je me demande qui peut avoir les moyens de faire survoler toutes ces centrales simultanèment sans se faire prendre, les risques judiciaires encourus sont assez conséquents tout de même. 

Un nouveau Big Brother veille sur nous et nos malfaçons, tout le monde va avoir les yeux dans le ciel, sûrement pour ne plus voir la merde dans laquelle nous marchons, ou risquons de marcher.

La prochaine étape sera de faire entrer les drones dans les bâtiments, juste pour montrer que c'est possible. Le colosse au pieds d'argile gigote, se débat pour toujours tenter de nous faire "croire" à sa "normalité". Foutaise des temps modernes.

Il y a dans ce pays des "gens" qui saccagent perceptions, préfectures, bien publics, ministères en toute impunité sans jamais être condamnés, les mêmes font de ceux qui s'engagent dans des causes humanistes et écologistes, des djihadistes qui ne mériteraient que grenades, violences et d'être portés à l'exclusion, la prison, les menaces...

Eh, mais dites moi donc, messieurs des classes dirigeantes, faites-vous caca tous les jours et mettez-vous tout cela dans des sacs plastiques pour les déposer dans des centres de stockage afin de ne pas mélanger les merdes de nos sociétés, ou êtes vous réellement de ces Hommes qui se revendiquent du fait poltique pour élever les sociétés ?

Ce soir, cette nuit, c'est plein de doute que je vais chercher le chemin du sommeil. Personnellement, je préfère les drones aux hélicoptéres, ça fait nettement moins de bruit, et de toute manière ce n'est plus la saison des moustiques.

Commenter cet article