Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Pour ceux qui ont lu l'article de vendredi dernier, sale réveil, je me dis que j'aurais dû employer le pronom indéfini "des" en parlant des sirènes. En effet, en disant et écrivant "les sirènes", cela sous-entend un dysfonctionnement grave. Ce qui n'était sûrement pas le cas. "Les sirènes" étaient peut-être la possibilité d'un début de psychose (au milieu des drones) mais pour ce que j'en pense elle est omniprésente. Employer "des sirènes" sans savoir les caractériser, juste les entendre, et quoique vous en pensiez, j'aimerais vous y voir le matin à 6 heures avec en bruit de fond cette tonalité lugubre.

J'ai donc entendu "des sirènes". Chacun a donné les explications qu'il a bien voulu, manière de dire aussi, les zinzins qui paniquent au moindre bruit sont un peu pénible, le rouleau compresseur doit passer. Ici il est comme ça, ailleurs il assèche des zones humides, construit des barrages, construit des routes (y aura t-il une ZAD à la rocade ?), abat des forêts, bitume des espaces verts, trafique les molécules, industrialise l'élevage... Je ne vais pas vous faire une liste de tous ces projets qui sont sujets à discussion.

Compte tenu du niveau de décibels perçus dans le vent ce matin là, je me demande si au cœur d'une ville, où l'on construirait des immeuble ou je ne sais quoi avec des grues, je me demande si ces sirènes auraient sonné aussi longtemps. L'hiver arrive, avec n'en doutons pas, ses tempêtes violentes, je m'attends donc à un concert de sirènes tout l'hiver.

Les seuils de sensibilité et l'intensité du signal ont ils été changés, modifiés ? Cela vaut-il pour un coup de vent d'alerter de cette manière ? Remarquez, qui les a entendues ces sirènes ? Nous devons être très peu...

C'est à croire (que la nuit n'a pas de cœur !!!), qu'après la grand messe du 20 heures, qu'après la prière, les somnifères, les boules quiès tout le monde s'enveloppe de la nuit en regrettant d'avoir remis au lendemain... qui lui n'existera peut-être pas... Nous n'entendrons rien, nous ne verrons rien, nous ne sentirons rien. Nos existences retourneront à une vie moléculaire, dispersée par les vents, au rythme des entrechocages d'ions, d'électrons... Au hasard des temps de l'univers... Un désert actif, radioactif...

Ni ici, ni ailleurs... Je regrette de constater que c'est toujours encore ce modèle que l'on encourage, que l'on subventionne, que l'on promeut, que l'on favorise... au détriment du reste... Ce n'est ni tenable, ni tolérable de perpétuer ce risque... Que, quitte à vivre dans les risques, nous devrions prendre le risque d'en sortir, nous aurions bien plus de chances de réussir...

Commenter cet article