Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Couché tôt hier soir, j'en ai raté l'appel d'une belle. Bien dormi, merci, juste un sale réveil...

Dans le vent, une sirène, à peine réveillé un bruit, une sonnerie régulière m'envahi les oreilles, les sens. À peine la cérémonie du premier mercredi du mois terminée, voilà qu' 5h45 du matin, les sirènes, enfin la courte et aigüe vient couvrir le vent violent.

Je me pince, je souffle dans un éthylotest, je fais un bref check point sur ce que je suis, je sors et, c'est bien ça, il est six heures du matin et les sirènes de la centrale de Flamanville sonnent.

Que faire ? Fuir ? Merde, je suis piéton... Avaler des pilules d'iode ?

J'appel le standard, le gars au bout qui est plus prêt que moi n'entend pas les sirènes. Comme toujours dans ce cas, je sens bien que dans son ton, il me prend pour un blaireau... "Mais vous êtes où ?"

Mais tout à côté, je vais sortir mon téléphone pour vous faire entendre, et dans les mauvaises communications, le vent, le gars entend les sirènes... Ce n'est pas pour me rassurer... Dormaient-ils ? Avaient-ils des écouteurs sur les oreilles ?

J'ai envoyé quelques mails et textos pour informer tous ces gens qui dorment. Eh oui, un accident ça peut aussi arriver dans le nuit, la tempête, dans des conditions où il sera encore plus difficile d'évacuer s'il faut le faire...

Y'a même un gars qui m'a dit ce matin, déjà, que parfois lors de certaines manipulations, elles sonnaient... Oui, oui, bien sûr des manipulations dangereuses au milieu de la nuit...

Et dire qu'avec ces cocottes minutes ont cherche éperduement à se protéger des agressions extérieures, on ne se rend toujours pas compte que le danger vient plus aujourd'hui de l'intérieur. De la vétusté des installations aux conditions sociales, de travail des employés, vouloir faire fonctionner ces trucs à merde avec les dogmes du néolibéralisme nous conduira à la catastrophe. Tant pis.

Reste qu'on peut aussi décider d'en sortir. Je vous garanti que s'y mettre aujourd'hui c'est faire dans un délai de cinq ans de cette menace, un souvenir.

Renseignements pris depuis tôt ce matin auprès des autorités, des membres des CLI à la préfecture, personne n'est au courant. C'est rigolo, les sirènes sonnent pendant presque une heure et pas une autorité n'est alertée, aucun réseaux d'information n'est en éveil...

La commande des sirènes est selon un membre de la CLI de Flamanville à commande humaine. C'est à dire qu'on vous dira par sirènes interposées après études de la situation s'il faut alerter les populations par ces bruits que personne n'entend.

Pas un moment dans cette heure de sonnerie où un autorité n'aurait été alertée ? Ben merde alors !!!

Un loustic aurait essayé de braquer une voiture et déclenché l'alarme, la cavalerie aurait été prévenue. Et on en aurait fait sûrement grand cas sur l'insécurité, la délinquance...

Mais là ? Remarquez à 6 heures du matin, s'équiper pour aller dans un endroit comme celui-là avec les symptômes d'une alerte, faut y croire... Ce n'est pas le bon sens de circulation, et je salue par avance ceux qui seront obligés d'y aller. quant à ceux qui n'auront pas les moyens de fuir, eh bien ça fera une nouvelle cohorte pour les statistiques... morbide non ? Triste réalité pourtant.

Nous habitons une région en paix où nous connaissons ou avons connu ceux qui ont vécu sous les bombardements. Un vieux souvenir qui est aussi et encore le quotidien de beaucoup, quand ce n'est que les bombes et leur hasard chirurgical.

Dans notre paix, il y aura un jour peut-être le bruit de ces sirènes signe d'accident, ce sera bien pire que toute les guerres, en toute impunité, ce n'est pas faute de le savoir.

Je me demande quels genres d'explications nous allons avoir sur cela... Wait and see...

14H00 cet après midi, des gens très sérieux dont on ne peu soupçonner de cacher la vérité ou de rire avec tout ça, le service communication du CNPE de Flamanville m'appelle pour me dire que les alarmes des grues se sont enclenchées avec les vents violents de cette nuit. Fermez le ban.

Euh, des coups de vents ici, il y en a, des grues aussi et depuis longtemps. Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu par le passé les alarmes des grues rententir, et qui plus est, du même son que celui entendu les premiers mercredis de chaque mois. Si je ne connais pas les codes de ces sirènes, je sais faire la différence entre un son long et grave d'avec un son aigu et bref. Ces sonneries sont testées tous les mois, pour mémoire ce que j'en disais début juin sur la vidéo de l'article. C'est rigolo non ?

Maintenant, il faut faire du tri entre les sirènes d'exercice, les sirènes du mercredi, les sirènes des grues, les sirènes quand ce n'est pas si grave que ça... Pendant des siècles les gens ont vécu au rythme des cloches du temps catholiques, voici les sirènes météorologiques de l'atome ponctuant le temps qu'il reste avant le pire.

Sirènes que finalement personne n'entend, même sur site, alors pensez ce que vous voulez sur tout cela, si tant est que les pensées s'accordent avec ces genres d'industries, mais la question du cautionnement de ce genre de risques (sans pour autant donner crédit à d'autres) reste pour moi entière.

 

Commenter cet article