Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Comme beaucoup je viens d'apprendre cet appel à projet par le biais de facebook. Le secrétariat général de la Défense et de la sécurité national annonce ceci:

http://www.sgdsn.gouv.fr/site_article148.htm.

Le texte est ci-dessous, il pose peut-être encore plus de questions qu'il ne tente d'apporter de réponses...

Préannonce

Un appel à projets flash bientôt lancé par l’ANR sur la protection de zones sensibles vis-à-vis des drones aériens

Face au développement de l’usage des drones pour des applications civiles et suite aux survols d’opérateurs d’importance vitale (OIV), anticiper les risques liés à de tels usages de cette nouvelle technologie fait partie des priorités des pouvoirs publics et du Comité de la Filière industrielle de sécurité (CoFIS). Dans ce contexte, un appel à projets Flash sera prochainement lancé par l’Agence Nationale de la recherche (ANR). A la clé, le développement rapide de démonstrateurs permettant la détection voire la neutralisation de drones aériens.

L’utilisation des drones civils pour les applications commerciales, agricoles, industrielles et de loisir est en plein essor. De par la dynamique de son offre de produits et de services, la France figure parmi les pays en pointe dans ce domaine. Comme pour toute nouvelle technologie, l’usage des drones est à la fois porteur de progrès, mais également de nouveaux risques, qu’il s’agit d’anticiper au moyen de réponses opérationnelles, juridiques et techniques. Ainsi, le Comité de la Filière industrielle de sécurité (CoFIS), structure associant pouvoirs publics, opérateurs et industriels, fait apparaître parmi ses principales priorités, la réponse au survol des points d’importance vitaux par des drones aériens. Courant 2014, à la suite des multiples survols par de tels engins des centrales nucléaires de production d’électricité, les pouvoirs publics ont engagé un certain nombre d’actions pour le court et moyen terme.

Vers des démonstrateurs permettant la protection vis-à-vis de survol par des drones civils. Pour le compte du Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN), et dans le cadre des actions de la filière industrielle de sécurité, l’Agence Nationale de la recherche (ANR) lancera prochainement un appel à projets de recherche et de développement afin d’évaluer les réponses techniques qui peuvent être apportées à moyen terme pour la détection, voire la neutralisation, de drones aériens.

Ce dispositif aura pour objectif de financer des projets qui aboutiront à des démonstrateurs en environnements opérationnels. Au-delà des cas des centres de production et des opérateurs d’importance vitale (OIV), d’autres contextes opérationnels pourront être abordés comme la protection de grands événements. Les projets de recherche attendus associeront des laboratoires publics et privés, des industriels, mais également des opérateurs et pouvoirs publics en charge de la protection des infrastructures. Ces derniers seront financés pour une durée de 12 à 18 mois.

L’appel à projets ouvrira le 18 décembre 2014 et la sélection se déroulera en une étape. La date limite pour la soumission des propositions sera fixée au 3 février 2015.

La solution est toute trouvée, il faut fermer progressivement les centrales. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas chercher à se protéger d'agressions extérieures. Néanmoins, je me demande si des groupements ne seraient pas déjà prêts à proposer des solutions clés en mains pour jouer à une gueguerre autour des OIV (je le replacerai celui-là !!!), nous n'habitons plus à côté d'une centrale nucléaire, mais d'un Opérateur d'Importance Vitale, c'est dire si on s'y sent bien !

À notre échelle, subir une attaque de drones doit revenir à tenter de s'endormir avec quelques moustiques sous une tente. Il faut les voir et pouvoir les détruire. Je me demande à quel système de science fiction les deniers publics vont encore servir ? Un mélange de jeu vidéo, de vidéo surveillance, de neutralisation... Avec quels genres de postes de surveillance allons-nous devoir encore nous accomoder. 

Et ainsi à l'avenir tout industriel pourra se revendiquer d'une importance vitale et bénéficier d'un surveillance ad hoc afin de protéger ses travaux. Le progrés aurait été d'y associer une surveillance écologique mais ne doutons pas que crise oblige les objectifs économiques seront préservés. Ce sera sûrement un "flicage" de plus autour de sites sensibles... À mon avis...

En tout cas, ça fleure bon l'aveu de faiblesse, comme un appel au secours pour faire face aux survols de drones des OIV ! Comment pouvons nous faire ? Si vous avez des idées elles sont les bienvenues ? Et ne doutez pas non plus qu'il va se trouver des kilogrammes de matières grises pour réfléchir à cela, parce que bien payée, parce que conforme à des choix qui nous y condamnent...

Je ne serai donc pas surpris d'apprendre que ceux qui ont organisé les survols seront sur les rangs pour les intercepter... Ça me ferait presque penser à... Nonnnnnn !!!!

Commenter cet article

serruriers paris 14/12/2014 04:05

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement