Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Parce qu'à mon sens ça méritait un article à part entière, le sujet sur ce lien THT est arrivé lors des questions à la majorité lors du conseil municipal de décemebre aux Pieux. En effet, les rumeurs doivent aller bon train sur ce tracé. Et alors que tous les réseaux sociaux étaient au courant, les orateurs se sont retranchés derrière le fait que ce ne soit pas public pour ne pas en parler. Or depuis juin RTE avait sollicité les municipalités selon les échanges, le dossier était aussi arrivé dans une association agréée au titre du code de l'environnement. Les questions animaient déjà les réseaux militants, ici, stoïcs, rien n'avait filtré avant que le projet FAB ne soit officiellement lancé le 19 décembre à la préfecture de St Lô. Beaucoup d'habitants du canton ont dû recevoir la belle plaquette dans leur boite aux lettres.

J'ai été dans un premier temps surpris de voir que le tracé avait évolué par rapport à la première mouture d'avant l'été. La fenêtre de discussion était beaucoup plus large. Elle englobait une zone allant de Sciotot à Siouville. Y aurait-il eut des pré négociations avant qu'un projet de tracé soit proposé au public ? À mon sens c'est probable d'autant qu'un rapide coup d'œil sur la carte fait apparaître que l'option sud était certainement plus directe et donc moins coûteuse. Je me demande donc ce qui a pu, dans les contextes généralisés de finances exangues, conditionner le choix d'options plus coûteuses. Ohlala, je m'égare, ne vous trompez pas, hein, je ne vais pas en dire des choses pour essayer de trouver une solution ou pour emmettre un choix sur la couleur du papier peint puisque tout semble déjà décidé, comme on dit souvent en haussant les épaules, en haut lieu ! Il n'y a qu'à mettre ça à côté de l'EPR, il y a de la place. Ça évitera de sacager un peu plus les lourds tribu subis par la nature sous les véhélité de l'Homme. C'est toujours à ce moment qu'il s'en trouve un pour dire qu'il faut garder la place pour l'EPR 2.

Entrer dans la discussion pour dire quoi ? À la base on est là dans l'aaccompagnement de la production à outrance de kWh nucléaire, on est là dans la gestion des problèmes, dans des rafistolages de cocottes minutes qui débordent. Le Cotentin va dégorger de kWh électronucléaire et probablement hydroliens, il va bien falloir les écouler. Nos petits émirs locaux se voient déjà dans un grand territoire dont la ressource sera la production et l'exportation d'électricité. Écoulée et vendues tant que possible à, le plus souvent, des gens qui n'ont pas d'autres choix que le tout électrique dans leur habitation. De l'éclairage, au chauffage de l'air et de l'eau, très souvent dans des habitations vétustes aux médiocre isolations. Quand on a fait de la dégradation en chaleur de l'électricité un sport national générant des pics de consommations, un inconfort total, une précarité d'otage avec qui plus est, une vision sur le long terme dénuée de toute hypothétique amélioration; il n'est pas étonnant qu'on en soit à créer encore et toujours à coups de scientismes des solutions qui n'en sont pas.

On arrive au final, au bout du bout, pour ceux qui use de l'énergie finale à des scores, et je dis "scores" sciemment, parce qu'on touche là à des records, à des facturations qui dépassent l'entendemment.

Nous n'avons pas fini de rayonner. Il est encore temps de crayonner. Bientôt tout cela sera baillonné !

Projet FAB...

Commenter cet article