Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #De la graine d'énergie...

 

Peut-être ne faut-il pas le dire comme ça mais une certaine actualité me confère l'envie de dire, même mal...

 

Tout d'abord, ce lien, http://www.al3es.org/2015/01/charlie-defend-toi-un-jour-en-france.html manière de signaler ce que je peux en penser... Peu de jours après je me suis aussi permis ceci :http://www.al3es.org/2015/01/conjugaison.html … Voilà !

 

Ensuite, pour aller plus loin, quitte à user du mot amalgamme, mot employé généralement pour souligner la bêtise de l'autre ; c'est en mes qualités de « fou », d'antinucléaire, d'écologiste et de tous genres d'étiquettes qu'il vous aura trouvé bon de poser sur mes mots, mes courriers, mon attitude, mes comportements, mon obédience, mes projets et mes propositions que je viens vers vous.

 

Il n'y a pour moi que trop peu de différence entre la perception que peu avoir une personne d'origine étrangère, d'une autre croyance ou je ne sais quoi, que le regard que l'on porte localement sur ce que je viens de vous énumérer sur « mes qualités » .

 

Alors qu'aucune position publique n'a été prise sur des faits largements signalés d'appels à la haine et à la stigmatisation localement, appréciés sur les réseaux sociaux par des élus de « notre république » comme il est poli de le dire, j'aimerai vous inviter à penser ce que l'on peut ressentir quand autant de haine est affichée, relayée et non contestée publiquement.

 

Pour ce que je connais de la vie locale depuis un bail maintenant, ce n'est jamais le moment de débattre, ce n'est jamais l'endroit, et ce n'a jamais été pour moi l'heure de réponses (ou très très petites). Quand je sais la considération locale que j'ai pu avoir pour faire parler de mes livres auto édités sur des questions qui me sont chères, ce n'est pas faute d'avoir tiré des signaux d'alarmes, le mutisme reste la règle.

 

Il est toujours temps de s'émouvoir de disparitions avant de ne soupirer « bon débarras ». Il est intéressant de chercher plus loin pour cibler les causes du retournement. La plupart de ceux qui se radicalisent quelques soient leurs mouvances sont allés à l'école de « notre république », comme moi.

 

Il n'est donc pas étonnant pour moi alors de savoir qu'au même titre que d'autres, les mouvements écologistes soient considérés comme des menaces terroristes. Je me réjouis de voir tous ces gens dans la rue, mais Charlie Hebdo était bien seul pour défendre ce qu'ils défendaient. Et EUX, ils nous défendaient tous dans nos essentielles et nécesssaires Libertés. Je ne pouvais moralement et éthiquement me rendre dans le rassemblement de Cherbourg hier, aller défiler pour la « liberté d'expression » à côté de ceux qui nous bafouaient cette liberté en janvier 1999 n'a pour moi pas de sens. Aller défiler à l'appel des journalistes locaux a pour moi également quelques contradications éthiques.

 

Le politiquement correct est une manière d'exprimer le présent en niant les réalités. Le profond déni dans lequel nos sociétés sont parfois plongées demanderait consultation. En cela, j'ai toujours eut du mal avec notion du politiquement correct et je comprends mieux pourquoi aujourd'hui. Le politiquement correct est une hypocrisie moderne, loin, loin, loin pour moi de ce que sont l'Humanité, la Terre et les univers. Nous vivons tellement de maltraitances et de non-traitance de la part de pouvoir politico-économique.

 

Le retournement se fait quand on ne se sent pas respecté, pas aidé, discriminé la violence sans la légitimer a, là aussi une explication. Si la « liberté d'expression » passée dans les moulinettes des communicants, dans celles des croyants arrive dans les têtes comme une agression chez ceux qui ressentent ces discriminations dans ce qu'ils sont au quotidien nous avons là un beau terreau de révoltes, de récupérations possibles par des obscurantistes.

 

Avec ce que nous connaissons sur les décervellages, sur la culture je regrette que nous participions trop collectivement au décervellage pour servir des intérêts qui finissent toujours par nous considérer comme des déchets, des mécréants, des infidèles, des parias, des marginaux, des variables d'ajustement, des alibis... Pas dans le moule de notre sacro-sainte croissance...

 

Dire cela n'est pas justifier, excuser ces faits de guerre mais en cherchant à comprendre les mécanismes, il devient plus aisé d'agir en conséquencepour imaginer et concevoir un monde en Paix. À l'inverse, de belles années de terreur seraient devant nous.

 

À voir, à lire l'enquête sur Kelkal sur ce lien :

http://blogs.mediapart.fr/blog/patricjean/080115/charlie-et-les-vraies-questions-khaled-kelkal

 

La période impose de l'humilité. Les records de mobilisations dans un élan libertaire ont le mérite de dire des choses, et il faut en dire, et encore en dire. Mon belliqueux service national sous les drapeaux, dans le Golfe Persique, dans l'Océan Indien me permet d'être décoré de quelques médailles militaires honorifiques, pour lesquelles je chercherais à donner un sens aujourd'hui. Pensez donc « Libérateur du Koweït », décoré également par le Royaume d'Arabie Saoudite. Qu'avons-nous finalement libéré depuis ? 1991-2014. Quel carnage depuis ! Quel gâchis ! Quel honte ! Nous n'avons pas résolu grand chose depuis, la preuve. On voit bien le genre de sphynx qui renaissent sur les cendres de nos armées.

 

Je n'exige rien par rapport à cela, je le dis juste pour ouvrir une brèche dans l'explication du retournement, « notre République » est discriminante qu'on le veuille ou non. Je ne le sais que trop. Déjà courent des tas d'immondices qui vont attiser des haines en participant à l'incompréhension.

« Notre République » et l'idée du monde néo-libéral dans laquelle elle s'implique trop en laissant dans le pays, comme partout ailleurs dans le monde les gueules-cassées de la croissance, de l'asservissement, de l'oubli joncher les trottoirs et mourir la gueule ouverte en implorant de l'aide.

 

Eh du con ! Éduquons, enseignons, apprenons, partageons, ne laissons pas les croyances gouverner le monde et contraindre nos Libertés. C'est bien assez difficle comme ça.

 

Ce que je comprends de plus aujourd'hui à l'idée de s'engager, c'est que ça ne peut se faire sans peur, sinon c'est du conformisme, et je pense qu'il faut payer un bien cher tribu humain pour faire prendre consciences aux sociétés de ce que peuvent être les différences, les diversités, les croyances, les connaissances...

 

Franck Leblond Flamanville, le 15 janvier 2015.

 

Lire aussi :http://blogs.mediapart.fr/blog/p-thome/130115/serait-ce-la-faute-voltaire-lettre-de-professeurs .

 

 

Commenter cet article