Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Oh ! C'est connoté !!! Je ne voulais pas reprendre le titre d'un livre de Philippe Val (à l'époque préfacé par Daniel Mermet, c'est dire !) à savoir "Allez-y vous n'en reviendrez pas". Comme si je n'en étais jamais parti et encore moins revenu, l'idée d'écrire un petit livre juste sur le coin, sur ce que je connais de ses coursives, juste pour rire, parce que quand même...

Un livre hyper local sur ce que je peux en aimer et pas. Ou bien encore un livre sur ce que je n'aime pas et ce que j'aime ici. Pour peser les choses et savoir dans quel azimut tourner les pieds. Dans la mesure où j'ai toujours penser que nous vivions sur un territoire de caricatures, une terre d'extrêmes, que dis-je, une bulle; ici tout est sous contrôle, on ne sait pas de qui, mais tout est sous contrôle... Entre nos installations sensibles, nos installations militaires; nos excellences qui, nous le pensions étaient dangereuses, le sont peut-être moins que le réacteur en cours de construction.

On n'arrête pas le progrés, nous vivons une catastrophe nucléaire sans radioactivité. Vous me direz, c'est mieux ! Oui... Rien que ça mérite un bon chapitre. Le scénario d'un pire. Tout s'écroule, le chantier est abandonné, et toutes les équations comptables tombent par terre. Les plans sur la comète transformés en origami dans les cours d'écoles. Et ça craint à plein d'égards.

Sur le point de vue technique, la mobilisation de compétences organisées autour du chantier démontre des faiblesses industrielles, les anomalies ont été nombreuses durant le chantier. Les bétons, les aciers, la qualité des matériaux, les incertitudes techniques... Tout cela monopolise la matière grises et le politique dans un jusqu'auboutisme pathologique.

Sur l'aspect économique, si beaucoup auront été déjà grassement payés pour un truc dont on peut douter de la mise en marche, d'une part dans les délais impartis par la loi et d'autre part en raison de la pseudo qualité de la cuve. Tous les calculs locaux reposent sur des hypothèses changeantes régulièrement. Nous sommes tous menés en bateau, en galère devrait-on dire pour faire reluire les dorures de nos turiféraires de l'atome. Nous n'avons pensé qu'à cela, le passé me donne l'impression d'une grande partouze consanguine dont il naît de grotesques anomalies. Et il va falloir gérer tout cela. Triste choix de société avec lequel nous n'avons pas d'autre choix de composer. Enfin, personnellement je compose avec sur l'idée d'une sortie rapide, efficace et définitve du nucléaire, le reste n'étant que compromission et politesse de gens civilisés.

Sur l'aspect humain, un chantier comme celui-ci n'est pas sans dégats. Entre les travailleurs déplacés et toutes les logistiques à mettre en place et de ce qu'il en restera, je me demande quelles traces laissera l'histoire de ce chantier. LA vie n'y est pas rose et depuis dix ans je n'ai jamais croiser quelqu'un qui me dise être content du travail qu'il fait, comment il le fait. Le pourquoi ayant été nous le savons tous très démocratiquement évoqué...

Vous le voyez, rien que cela mériterait un ouvrage. Mais non, ce sera intégré dans bien pire probablement. Alors pour les vacances venez au Bled, vous verez, vous n'en reviendrez pas !!!

 

Le Bled...

Commenter cet article