Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #De la graine d'énergie...

Plein de doutes... Sous couvert de défendre nos libertés "on" les suspend comme jamais. Entre guillemets le on, car beaucoup en redemande. État d'urgences. Les tas d'urgences qu'il y aurait à mettre sur la table des débats... Le doute... La suspicion... Raser les murs... Les grandes oreilles branchées sur toutes les fréquences, gare aux dérapages verbaux, gare aux écarts comportementaux, gare à l'idée de s'opposer, de ne pas être d'accord... Gare...

Trente ans de guerre économique, de broyage des masses, de leur environnement, de leurs traditions, trente ans de dominances, d'humiliations...

Trente ans de courses aux profits, immédiats, au détriment de notre humanité et sa biodiversité...

Trente ans de traffics en tous genres, influences, armes, drogues, chiffres, merdes à petits prix, organes, esclaves, enfants, œuvres, impôts, cotisations, emplois, j'en passe et des meilleurs, pour en arriver là...

Trente ans de coups bas, de trahisons, de maltraitances, de massacres, de famines, de misères infinies; trente ans pour en arriver à un auto suicide de l'Humanité, comme si nos "propres" activités ne suffisaient pas; symptôme d'un profond désespoir, si grand que chacun dans ses grandes et abyssales détresses est prêt à commettre un irréparable... Les souffrances ne se comptent plus et la Politique dans ce qu'elle aurait de noble ne donne plus d'espoir... Désespoir mortifère qui éclate au plus près de nous, au milieu d'autres aussi, ailleurs, loin...

Manipulations, décervelages, fragilités, symptômes post trauma, misères, convoitise, jalousies, inégalités; le terrain propice à embrigader toujours un peu plus et faire de chacun un va-t-en guerre endoctriné pour commettre l'irréparable, l'inexcusable, l'impardonable...

Trente ans de dénis, d'occultations, de flots de violences subies où l'on pense depuis toujours pouvoir faire affaire avec le malheur...

Trente ans (et bien plus !) que l'on tire des signaux d'alarmes, que des alertes sont lancées devant ces flots de misères auxquelles ne sont opposées qu'indifférence et arrogance... Le monde est mon, est un, est notre village, ce n'est pas parce que les voisins sont bruyants et violents qu'il faut devenir pareil... Même s'il y a urgence, mais depuis longtemps déjà non ? Sans faire d'angélisme, sans fabriquer de martyrs (pour qui d'autres agiraient en pire) quel sursaut pour les acteurs de la paix, des démocraties ?

Depuis janvier et Charlie, j'ai trop l'impression que nous n'avons parlé que de nos religiosités, du droit à ne pas "croire", dont certains imbéciles usent pour raconter les pires conneries... On nous rabache la tête pour lutter contre les partis de la haine sans proposer une offre attractive pour les peuples. Pour vous dire, l'idée d'aller faire le kamikaze ou le guerrier est plus bandante que l'idée de bâtir une société pacifiée et égalitaire... Nous sommes donc bien loin du compte.

Une éminence locale me parlait récemment de la violence de la société, même à nos petits niveaux, sans trop se soucier à mon sens de celle qu'il peut véhiculer... Si je me fie à mon traitement, certains ressentis doivent être bien violents, ils doivent même parfois vous acculer au fond de vos misères, sans que vous ne trouviez les ressorts pour en sortir... Les issues sont souvent tragiques...

Trente ans de balbutiements sur la cause écologique et ce qui pouvait apparaître comme un espoir (conditionnel) est plus que jamais sabordé. Cherchez donc les états qui n'ont aucun intérêt à ce que des accords contraignants soient signés lors de la COP 21. Cherchez les canaux de financement du terrorisme... En attendant bien des esprits s'échauffent alors qu'il faudrait garder la tête froide.

Commenter cet article