Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie régionale

C'est finalement avec une pince à linge sur le nez que beaucoup d'entre nous irons, devrons aller voter dimanche. Je ne voudrais pas que mon article soit contre productif pour "les alliances de gauche", mais tout de même. Hier soir, je suis allé écouter les ténors de la gauche en région Normandie. Si en plein milieu de l'allocution du président de la encore basse Normandie, le grand Bernard local entrait dans la salle sous l'ovation du public je dois dire qu'à ce moment là un profond malaise m'a envahi. Et je ne suis pas resté jusqu'à la fin. Tant pis. J'aurais pu avoir un avis plus complet.

On évoque souvent que les gens de gauche, pour qui il aurait fallu voter Chirac en 2002 déjà, pour qui il faudrait aller voter pour des candidats de droite plus que douteux, doivent se pincer le nez. Je voulais ajouter que l'on peut voter aussi à gauche, pour des listes de gauche en se pinçant le nez. Comme un chèque en blanc alors que l'on sait par avance que l'on va aussi se faire avoir. Ce n'est pas pour autant que j'irai voter pour des listes de droites, et le problème que cela pose aux copains de régions où le choix s'établi entre le droite et l'extrême droite dont les frontières sont bien moins épaisses qu'entre le Ps et LR, quoiqu'on en pense.

Pire, en Bretagne où le PS semble pouvoir gagner sans avoir à fusionner avec les autre forces dites de gacuhe, les écologistes sont un peu plus stigmatisés par le va t en guerre à la bombarde facile. Si l'on reproche à l'extrême droite de mener une politique à la carte en fonction des régions menant parfois à de profondes incohérences, elles ne sont pas assez soulignés par ailleurs. Tant pis. On ajoute du doute.

Qu'il soit clair pour vous que quand je dis cela, c'est parce que je pense que s'il existe encore une forme de gacuhe dans ce pays, des gens de progrès, des pacificistes, des gens qui pensent qu'une autre histoire était possible mais qu'un autre monde reste à construire, ils auraient intérêt à se croiser bien vite pour poser les fondations de cet autrement.

L'actualité parle de l'urgence écologique, sociale et l'on voudrait faire aller voter les gens en masse pour cautionner ce qui parfois ne peut plus l'être. Le débat écologiste confisqué par l'état d'urgence, chacun dans son camp jetant la pierre à l'autre, une guerre d'idées tranchées nous conduisant aveugles, vers des avenirs incertains.

Je reste assez satisfait de l'accord en région Normandie de la gauche, je me suis réjouis de plein de choses, vraiment, c'est à mon sens ce chemin qu'il faut entreprendre, mais... Parce qu'il y a un mais... Évoqué à demi mot hier soir, la question de l'écologie et du nucléaire, notre point Godwin à nous gens du Cotentin, vous savez ce point dans les  débats où tout s'enflamme et au delà duquel plus rien n'est possible... Et c'est assez marrant de voir comment et toujours dans les assemblées le poids de l'atome entrave les débats...

Le chef des gendarmes étant présent, j'aurais aimé lui poser la question de savoir si le gendarme du nucléaire serait tout autant zélé et intrensigeant que celui de l'état car à mon sens l'EPR (et les autres) menace bien plus notre sécurité que bien d'autres aspects considérés comme menaçant. Sans parler de notions de statistiques, nous plaçons parfois nos peurs là où il ne faut pas, par facilité, par lâcheté, par souhait de maintenir des conforts arrogants qu'il faudra pourtant bien rogner si nous voulons faire eprdurer l'espèce humaine sur Terre...

Moi, tout ça, ben ça m'incite à être ou tenter d'être encore plus d'une gauche qui n'existe peut-être pas encore, mais qui se vit, qui se partage, et même avec une pince à linge, j'ai plus confiance entre "la gauche régionale" que les autres, mais j'aurais quand même bien quelques mots à leurs  dire. M'en vais leurs écrire...

À toutes fins utiles et pour avoir une idée de l'accrod de la gauche, vous pouvez le retrouver sur cette page: http://normandieecologie.fr/un-accord-pour-lavenir-de-la-normandie/

Commenter cet article