Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #maux d'ailleurs

La dernière et la seule fois où je les avaient vus, c'était en 1992 à Lyon. Que de temps passé depuis, c'était dans mon avant, les voir dans un après sans préméditer le coup à quelque chose de génial. Figurez-vous qu'un ami m'a proposé une place quelques jours avant le concert. Je n'y ai pas réfléchis longtemps J'ai fait l'adolescent !

Une bonne trentaine d'année que j'écoute ce groupe, un peu moins ces dernières années. Je n'ai même pas acheté leur dernier album, le soutien à Estrosi m'est resté en travers de la gorge.

Que dire d'un concert, d'un show comme celui-ci ? Ben ça déboite. Si le son était un peu agressif, aigu et nasillard pour lequel on fini par s'habitué tellement t'en prend plein les yeux. Gros show donc, où les morceaux qui t'accompagne depuis longtemps joués devant toi avec intensité font rejaillir les émotions de tous ces moments du passé. La larme à l'oeil à l'écoute de beaucoup de morceaux. Je pense rester fan du groupe, un truc irrationnel où il convient de dire aussi ce qui cloche dans le truc. Un peu bling bling, le côté messianique de Bono qui ne touche plus la guitare (blessure), les musiciens qui vont dans tous les coins de la scène pour offrir une proximité au plus grand nombre. En cela, les palces dans la fosse avec la scène qui la traverse permet de les voir de près. Ils sont vieux. C'est sûr ! Mais c'était bien. Un bon gros message de paix et de fraternité peut-être caricatural, mais sincère si j'en juge au spectre couvert par les allusions aux victimes d'attentats.

Fallait pas avoir trop soif, neuf euros la pinte de bière. Et quand ils écrivent sur le panneau lumineux "le rock and roll est une distraction", certes, mais dans ce cas elle peut couter un bras. Entre le prix de la place, trois jours avant les places dans la fosse étaient à plus de deux cent auros, neuf euros la bière, le voyage... Moralité, je n'aurai pas de sous pour Noel, mais j'aurais vu U2. Une grande compagnie, des rencontres improbables, une belle soirée...

 

Commenter cet article