Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #De la graine d'énergie...

Quand on sait d'un côté qu'il y a entre deux et trois fois plus de logements libres que de SDF en Europe et de l'autre les capacités qui devraient être mise en œuvre pour le logement d'urgence on est en droit de se poser quelques questions...

Réécouter cette émission de radio est instructif sur la perversité (bien connue parfois) du système.

Entre la capacité que l'on pourrait avoir à construire des bâtiments passifs, écologiques si le mouvement était un peu plus accompagné ou si le conventionnel ne voyait pas non plus une partie de ses traditions d'étioler nul doute que beaucoup pourraient vivre dans des conditions plus décentes.

Je ne sais pas jusqu'où ira ce cynisme pervers de penser que tout peut s'arranger comme ça sans lancer des idées neuves. Nous devrions être bien plus exigents sur les conforts locatifs par rapport à ce qui peut exister d'écologique aujourd'hui, tant dans l'approche sanitaire, technique, matérielle, que sociale et économique.

Encore une fois une approche sociale et écologique permettrait de résoudre bien des problèmes larvés. Déj à "le Chenelêt" prend sa part dans le Nord...

Laisser s'instaurer encore un peu plus ce climat délétère aura des conséquences que nous ne pouvons imaginer. Les replis nationalistes n'engage pas de la fraîcheur démocratique et sociale. L'Europe et ses pays se devoient devant le minimum d'humanité à apporter aux plus démunis. Les plus fragiles sont toujours les premières victimes des crises, et les plus fragiles aujourd'hui ne sont pas ceux qui ferment les portent, ni ceux qui incitent à fermer les frontières...

Je ne suis pas sûr d'avoir à être fier d'appartenir à un pays, un conglomérat de pays où une partie de ceux qui s'en revendique au travers d'un souverainisme national sont aussi haineux, odieux, racistes, réactionnaires... Et je suis encore moins fier de ceux qui utilisent ces ressentis pour surfer sur les sondages électoraux. Alors qu'il faudrait être un peu plus volontariste pour résoudre des problèmes pour lesquels des solutions existent depuis bien longtemps... Mais quoi ?

Commenter cet article