Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Vous savez, ces choses qui n'ont pas leur place dans ce qui est dit parce que ça n'existait pas ou bien qui ne l'ont plus parce qu'on pourrait penser que c'est désuet...

Si on se pose la question de savoir si localement nous aurions du retard, il faudrait le matérialiser par quelque chose, un fait, une action, une construction... une décision politique. Vous savez que ce n'est pas faute d'essayer, d'avoir essayer, mais en pleine COP 21, ici, localement on a inscrit dans les décisions communautaires, le retard pris sur la question écologique, et comment me direz-vous ? Eh bien lisez la délibération suivante.

http://www.cc-lespieux.fr/fr/vie-administrative/vie-communautaire/les-deliberations/2015/fichiers/DEL2015-124r_4_3093.pdf

Vous avez bien lu, en pleine COP 21, on applique une décision qui date de 1992 et du protocole de Rio. C'est à dire, si on suit cette règle, que, avec un peu de chance on aura la mise en place de mesure, d'outil à céer de la COP 21 en 2039. Super non ? Ça dénote d'un grand intérêt pour l'écologie, et même si c'est déjà ça, ça veut dire aussi que jusque là rien n'a été fait, et que nous n'allons pas rattraper le retard comme ça.

On pourrait penser que c'est la mort de la rocade quand on porte attention aux mots de la délibération et notamment:

- Lutte contre le changement climatique et protection de l'atmosphère

- Préservation de la biodiversité, protection des milieux et des ressources, avec ça aucune raison de faire un rocade telle que nous la connaissons (sur papier), la limitation de la vitesse sur celle-ci n'enlèvera pas les dommages même de la création de cette route.

Ajoutez à cela que la Ségolène veut nous rallonger la vie de nos cocotte minute atomique de dix ans et le tour est joué. Surtout ne changez rien, tout va bien, la preuve, la ministre l'a dit ! Tout l'argent ira dans les cocottes et il n'y aura pas de budget pour financer les, des alternatives. Tant pis ! Nous ne sommes pas prêt de nous désaliéner de nos dépendances aux énergies, c'est sûr, et déjà sans trop se tromper on peut dire qu'aucun des objectifs ne seront atteints si aux cœur des territoires des actions beaucoup plus ambitieuses ne sont pas prévues, planifiées, financées... Tant pis, deux fois...

Autre fait qui dit un forme d'anachronisme, c'est la lecture d'un entrefilet dans les pages de lapresse locale d'une annoce légale de la même 2CP lié à cette délibération:

http://www.cc-lespieux.fr/fr/vie-administrative/vie-communautaire/les-deliberations/2015/fichiers/DEL2015-132r_4_3107.pdf

Si je ne peux m'opposer à ce genre de démarche, je peux aussi faire remarquer que le territoire risque d'évoluer dans les années à venir, Grand Cotentin, communes nouvelles; déjà le canton a changé et on pourrait se demander si ce PLUI n'aurait pas du se faire sur le Canton (tel que défini aujourd'hui) pour une assiette plus large de cohérence et d'action. Je rappelle mon article sur le sujet il y a peu: http://www.al3es.org/2016/01/plan-local-d-urbanisme-plu.html

C'est à dire que sur Les Pieux le PLU ne serait pas bouclé, le PLUI va s'engager, et dans quatre ans on fera une autre gesticulation pour un territoire dont on ne connait pas encore la géographie ? Bref, beaucoup de gesticulation pour pas grand chose à mon avis. Du temps à faire, puis à défaire, puis à refaire, sans compter les éventuelles procédures dont à a vu l'issue sur le chef lieu de canton. Et pendant ce temps là, on construit dans tous les sens, n'importe comment, sans porter attention à l'existant, ou à la marge. En lisant les éléments de la délibération, je pense qu'il y a tout et son contraire. Par exemple quand dans un temps on écrit dans l'article 1:

-Traduire le concept de trame bleue et verte par une préservation dynamique des milieux naturels et la mise en valeur d'une approche paysagère de ceux-ci.

-Favoriser le développement économique et touristique du territoire en permettant notamment l'installation d'entreprise créatrice d'emplois et en optimisant l'offre touristique.

-Permettre la définition d'une stratégie de mobilité grace aux orientation d'aménagement.

-Traduire les objectifs de diminution d'émission des gaz à effet de serre au travers de cette politique d'aménagement en s'inscrivant dans la transition énergétique pour la croissance verte.

Encore une fois ce ne sont pas des mauvaises choses, mais quand on dit stratégie de mobilité grace aux orientations d'aménagement, si ça ce n'est pas pour dire on fait la rocade, je ne sais pas ce que ça veut dire...

Quant à favoriser le développement économique et optimiser l'offre touristique, là je pense que nous connaissons tous un exemple qui dit tout le contraire...

Enfn, traduire les objectifs de diminution des GES, super, on fait comment ? Non parce là vraiment faudrait qu'on cause !!!

 

Cet article était resté dans mes brouillons, je reviens très vite sur la dernière assemblée dès que j'aurais pris connaissance du compte-rendu.

 

 

Commenter cet article