Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

La question tourne en boucle dans ma tête cette semaine. C'est violent, insultant, malhonnête... Je vous le fait schématique juste pour énervé ses défenseurs, mais il semble que moulte pièce d'AREVA seraient non conforme. Les documents de contrôle seraient falsifiés. Les pièces sont en place dans des centrales. Nous sautons tous de joie. Les copains de la-haut m'en voudrons de le dire comme ça mais vous n'avez pas fini avec vos conneries ?

On connait tous ici l'importance d'AREVA ou d'EDF, et DCNS aussi, j'ai je le rappel un profond respect pour les gens qui bosse là-bas, dans des conditions de merde, avec un climat social tendu et dans les contextes que nous connaissons, mais là, les gars ce n'est plus tenable.

Est-ce qu'en 60 ans nous sommes arrivés à un point de consanguinité industrialo sociale sur le territoire et par extension mondialisante dans le monde entier pour que vous preniez l'habitude de nous la mettre à l'envers à chaque fois qu'un truc important doit arriver ?

Est-ce que toutes vos sentinelles d'élus locaux font de la politique locale de la même manière que vos process de fabrication et la manière de les faire avaler aux populations ? L'ensemble de ces contextes confère une décrédibilisation totale de ce qui fait les fonds de commerces politico sociaux de ce bout de territoire. Si j'en juge par une certaine actualité, on est tellement contents de nos façons de faire qu'on ne veut surtout rien partagé, sûrement pour affiner d'autres formes de consanguinité.

Et on la place où et en qui la confiance maintenant ? Et on parle avec qui quand on voit les dégrés de compréhension, d'écoutes, de réponses, de dialogue des sentinelles élues locales ? On les développe comment les projets ?

On fait quoi maintenant ? Et maintenant on fait quoi ? Et comment on nous la fait avaler celle là ?Je serais assez accusateur sur ce coup là, et pas tendre, tellement d'autres choses auraient pu être imaginée. Je parlais l'autre jour sur ce blog d'escroquerie en bande organisée, nous nous en rapprochons toujours un peu plus. Repliés sur leurs propres ou sales nombrils, incapable d'aller vers autrui, cultivateurs de haines larvées sans apporter les moindres solutions depuis des mandats et des mandats, surfant sur le travail des autres, c'est un profond sentiment de malêtre qui m'anime, avec la crainte d'avoir à les croiser dans leurs brillantes arrogances, dans leurs certitudes mayenageuses, dans leur archaïsmes de pensées...

Eh du con tu me la fait comment ta prochaine leçon de morale sur la difficulté de la vie ? Imbécile va !

Commenter cet article