Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #maux d'ailleurs

Alors là, je tombe... J'apprends ce matin que la pelouse du stade de Lille où se jouait Suisse-France pour l'euro 2016 de foot hier a été très bichonnée. En quoi ?

Il se dit que l'UEFA a demandé le remplacement de la pelouse il y a trois semaines, elle n'a pas eu le temps de pousser en raison de la météo. Et ? Figurez-vous que l'herbe a été choyée comme jamais, luminothérapie, ventilation et repeinte en vert pour que ça passe à la télévision. C'est fort non ?

Dans ce match on aura tout vu, des maillots arrachés, l'équipementier ne s'est pas fait de pub, un ballon crevé et la pelouse... Tout ça au cas où on aurait perdu, le matériel aurait pu être incriminé en plus de l'arbitrage comme toujours. Nous avions là réunies les excuses d'une défaite toujours possible.

Il y a bien longtemps que le footbal populaire a perdu dans toutes ces histoires. La FIFA, les transferts astronomiques, les conditions matérielles, la sécurité, bientôt le dopage, des sanctions... LA gueule de la fête du foot.

Dans le débat sur la vidéo, il y avait pourtant un truc que je trouvais génial dans ce sport, les règles étaient les même pour tout le monde. Des bidonvilles, aux pelouses repeintes, des joueurs sans chaussures, aux crampons trops courts des stars, c'était pareil pour tout le monde. Il y avait une notion d'universalisme qui faisait dire que si l'on utilisait la vidéo pour les pros, il le fallait sur tous les terrains du monde. Nul doute que les enjeux économiques, les salaires et transferts des joueurs, les paris et les gloires nationalistes auront prévalu sur une idée de l'universalité.

Dommage finalement...

Commenter cet article