Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #vie locale

Le référendum local approche, et je reste encore un peu énervé de la position de la commune où je réside. En effet, Flamanville se distingue avec ses installations nucléaire qui génère des taxes alimentant le budget communal d'une manière sur-déconnectée. Peu de commune de France peuvent se targuer d'avoir un ration budget/habitants aussi élevé. J'ai déjà écrit sur le sujet.

Sans vouloir entrer dans des considérations financières, dire "non au Non", voter oui à la commune nouvelle, a beaucoup plus de sens qu'un non de repli sur soi. En effet, et sans vouloir entrer non plus dans une élogieuse campagne en faveur de la 2CP pour des raisons qui me sont propres (ou sales), le non dit un truc du genre : nous sommes frères, cousins, copains, nous faisons des choses ensembles depuis environ quarante ans, j'ai gagné au loto et je tourne le dos à tout le monde, car moi je m'en sortirai toujours. Et vous viendrez tous me manger dans la main car les vilains cherbourgeois vont nous commander et prendre tous nos sous-sous. 

Par quelle gymnastique de l'esprit nous en arrivons là en 2016 ? La défiance des citoyens à l'égard du politique et de la politique produit des états d'esprit bien contre productifs et organise des palabres bien stériles alors qu'il y aurait encore tant et tant de choses à tenter de faire en commun.

Est-ce que le chef du village en place depuis une trentaine d'année signe là la manière de rester dans l'histoire locale ? La trace qu'il laisse ou laissera ne tiendra qu'à cette déchirure territoriale. LE même qui aura tout manigancer ici au travers du district, de la 2CP, qui aura sillonné le monde pour faire la promotion de l'atome local, signe une fois de plus la manière dont la vision est inscrite dans les gênes de l'industrie locale. On pourrait même dire qu'avec les budgets qui lui sont attribuée, l'idée d'une nouvelle fusion aurait eut plus de sens. L4éclatement reste la règle.

Trente ans de mandat et l'impression que appeler à voter non condamnera les remplaçants dans une gestion kafkaïenne du territoire. JE ne vois pas grande anticipation, vision d'avenir qui restent des essences de la politique, même locale et peut-être même surtout locale dans les contexte que nous connaissons. Flamanville-la-Bienheureuse se complait dans ses misères, s'isolant un peu plus à l'instar des autres communes favorables au non dans des positions qui laisse beaucoup plus d'incertitudes sur nos avenirs.

La loi date de 2010 et nous n'en sommes (encore) que là. Mais quelle misère, quelle misère, quelle arrogance vis à vis des citoyens, quelle façon de diviser un peu plus renvoyant à des guerres de clochers séculaires dont nous ne sortirons jamais.

Et pourtant, tout le monde se targue des résultats de l'équipe fanion de football qui porte haut les couleurs locales, je parle ici du foot comme je pourrais parler de tant d'autres disciplines. Les projet innovants ne sont pas prêts de voir le jour en regard de la quantité de travail qu'il y aura à fournir si la vie politique locale change de figure, je ne sais pas bien comment tout ça sera gérer, combien de temps il faudra, mais nous sommes bien là devant l'énorme capacité de nuire du maire (d'où qu'il soit). Pare que nous partageons tous ici les risques liés à nos installations nucléaires, je me demande comment et quel discours compréhensible émanera d'une division du corps politique locale.

L'égo surdimensionné, l'égoïsme comme adage, le déni comme religion; voilà donc ce qui se dessinerait ici. Ben mince alors. Et pourtant du nord au sud, de l'ouest à l'est, tout le monde se connait, mais non, ici c'est plus fort que tout, nous rayonnons encore d'une autre manière. Quand je vois comment la part du vote de l'extrême droite s'est accrue dans les résultats des derniers scrutins, j'y vois là aussi une autre explication malgré la richesse financière interne. Si c'est tout ce qu'on arrive à produire avec autant d'argent, il faut mieux faire autre chose.

Car ceux qui propose de voter non ne seront plus là sauf à penser être dans une forme de régime bananier ou le chef du village signerait son mandat jusqu'à lac ont. Quel est donc ce cadeau empoisonné pour les successeurs...

JE ne peux donc ni croire, ni penser que l'appel à voter au non soit le fruit d'une intelligence, j'en dirait même pire. Mais bon, j'espère que les habitants des communes réfractaires au "oui" auront se sursaut nécessaire afin d'écrire les nouvelles pages d'aventures communes, en espérant que rien ne pête.

un nouvel horizon

un nouvel horizon

Dire non au non...

Commenter cet article