Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #écologie

En Normand dans le texte en remerciant grandement Monsieur Théo de m'avoir aider à combler ce manque. Je savais que l'auteur Cotis Capel avait écrit un texte sur les rouge-gorges. Les Bochus en Normand. Sans avoir poussé les recherches à l'extrême, la visite quotidienne dans la maison du, d'un ou des rouges-gorges ces dernières semaines installait une nouvelle curiosité. 

LA fenêtre ouverte afin de ventiler la fumée du tabac, tous les matins la visite avec calme du rouge-gorge vient me donner comme un signal. Vous savez, comme s'il venait me dire "C'est bon tu peux sortir, tout va bien dehors, pas de problème, sors de ta boite, vois et regarde le monde". Sa ronde d'inspection curieux de tout se prolonge dans une observation réciproque, les regards se croisent, les têtes se penchent; le chat lui dort, le rouge-gorge doit bien savoir qu'il n'est pas grand chasseur... Je suis presque sûr qu'avec le temps j'arriverai à faire une photo du rouge-gorge narguant le chat !!!

Voici le texte de Côtis Capel que je vous laisse tenter de traduire:

Côtis-Capel

LES BOCHUS

 

Ch'est l'hivé. Ch'est la freid. La bllanc g'laée et la gllèche.

Et cha dur'. Chinq bochus s'ratir'nt dauns men gardin.

J'lus émiâole eun morcé d'men pan dés oû matin.

Touos-lé-jouors no s'artroue, ieus et mei, à nout' pllèche(bis)

 

I m'dis'nt qué cha lus pllait, qu'cha les câoffe, et qu'i s'vèchent.

I gounfllent lus fal' rouoge et fount les barassins,

Ch'est lus mercis, magène. I n'en sount paé grédins.

Les p'tits bochus et mei, je vous dis qué no s'prêche.(bis)

 

L'gorget rouog' d'eun bochu, cha n'sérait yêt' dé saung !

Pétêt' qué ch'est l'solé qui l'taque ainchin en riaunt...

Mais i paraît qu'l'amour a la couleu du rouoge !

 

Riaez doun, mes ouèsiâos, l'hivé s'aquèv' maisi ;

Le bounheu va r'vénin. Guettyiz, la terr' bouoge...

Mais, d'où-vyint chinq bochus ? Oh, y ap'tête eun veuvyi !..s

Côtis-Capel

Commenter cet article