Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #maux d'ailleurs

Une idée comme une autre... Fort de mon expérience de baisse du traitement qui m'est prescrit depuis 1999, celle-ci atteindra un facteur 8 de diminution depuis trois ans avec des paliers successifs décroissants (de 800 à 100 mg par jour). Si je suis resté fidèle à une molécule, je m'en détache petit à petit après 17 années. Si fin 1996 certaines expérimentations ont un peu boulversé mon métabolisme, mon psychisme et tant d'autres choses encore, je ne souhaite à personnes d'avoir à subir la diversité, la quantité d'effets secondaires liés à la prise de ce genre de molécules. Non à personne. Sempiternel questionnement de l'utilité de la prise, des bénéfices enregistrés, des équilibres cherchés et trouvés même si tant et tant d'autres aspects restent à traiter.

C'est fort de tout cela que je me suis mis en tête de lancer la création d'un syndicat. Celui des troublés du psychisme en prise avec un traitement, des soignants, maltraités par la société, discriminés dans leurs pathos, exclus de tous débats, stigmatisés par la nomination notable et notoire de leurs troubles.

Comme tout bon syndicat, un préavis de grève sera déposé auprès des autorités, si ce syndicat n'aura pas vocation à bloquer la société, il sera plutôt à l'opposé de cela. Tellement entravés dans nos mouvements, dans nos rêves, nos utopies, nos envies, désirs et besoins; loin de la revendication violente, manipulatoire, manipulante et manipulatrice de l'idée de l'anormalité, de la différence, d'un autrement toujours considéré comme un rebut de la société qu'il faudrait parquer, isoler, attacher, cacher, calomnier pour pousser à la bêtise qui justifierait l'emploi de la force. Plus nombreux à être victimes qu'agresseur, notre préavis de grève portera sur la non prise du traitement comme moyen de pression sur la société pour tenter de négocier des voies, des chemins de vivre ensemble non encore explorés.

Avec l'exigence de faire tomber les murs plutôt que d'en construire en portant dans le débat la place des gens dit "Fous". Toujours gérés à la marge, les compétences exploités, le temps utilisé, il est temps de re-donner une, des formes de dignité aux exclus de la société. Connus, non connus, chacun dans sa vie avec la complexité des temps modernes, oppressé par les exigence comptables des différents opérateurs et systèmes qui laisseraient croire à une intégration, une insertion dans le monde moderne reste à mes yeux aussi virtuelle qu'escroquerie.

Commenter cet article