Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #transition écologique

Non, je ne vous parlerai pas de mes ami(e)s bretons, mais plutôt de notre coin. Vous savez celui qui a hurlé haut et fort qu'il était le meilleur pour accueillir l'EPR. Je me demande bien à quel genre de fait de société peut correspondre ce qui me paraît de plus en plus être une escroquerie en bande organisée.

Je ne sais pas à quels pactes peuvent correspondre ce manque de réactivités, ces encéphalogrammes plats, ces deux de tensions... Le décret du lancement du chantier date de 2007. Il courait sur dix ans et vient donc tout naturellement d'être rallongé de trois ans pour satisfaire aux retards, aux tests... Vous n'êtes pas bons, vous coûtez chers, mais on vous encourage à continuer.

Aujourd'hui, ce matin, France Inter diffusait cette information:

https://www.franceinter.fr/sciences/cuve-de-l-epr-de-flamanville-l-incroyable-legerete-d-areva-et-edf .

Cette putain de cuve a été faite avant le lancement du chantier, pendant les débats publics, dont on peut se demander (hum) l'utilité. Fallacieuses gesticulations sociétales où sous le fait accompli d'une cuve qui paraît notoirement et notablement non conforme aux usages, tous essaient de nier les faits.

Je me demande s'ils ne sont pas plutôt en train de tester jusqu'à quelle puissance pourra tourner ce réacteur que de statuer sur la véritable qualité. Un peu comme si on fabriquer une voiture bridée, limitée en puissance, mais dont les dépassement seraient alors catastrophiques.

On avait peur de l'explosion, des risques industriels, c'est bien pire, le nucléaire nous fait mourrir socialement avant tout, quelque soit le domaine où il est utilisé. Une mort sociale, une mort éthique, une mort philosophique, une mort de la paix. Ne doutez pas que les débats vont encore voler bien haut quant à la manière dont on va nous faire avaler la couleuvre.

Je ne sais pas si c'était un poisson d'avril mais hier premier du nom, l'enquête de "Secrets d'infos" est assez édifiante. Nous ne saurons peut-être jamais les vérités sur tout cela, mais, s'il y en avait,  elles seront bien pire que ce que nous en imaginons.

Si vous voulez réécouter l'émission qui dure trente minutes, elle permet de tenter d'évaluer l'étendue du désastre.

"Secrets d'infos", samedi 01 avril 2017.

 

Commenter cet article