Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck

Une larme, un frisson, une onde m'auront secoué ce matin. Si je n'ai pas tous les éléments à partager avec vous sur les différentes études des trois bâtiments dont parle l'article, le résultat de l'habitat groupé de Louvigny me plonge à mi-chemin entre une révolte sans nom et une euphorie sans limite.

Pas loin de penser que tous ceux qui auront construit depuis dix ans, répondant aux sirènes des lotissements, du home sweet home, se sont fait baiser dans les grandes largeurs, des faibles taux d'intérêts... En effet, depuis dix ans que l'on est capable de concevoir, construire des habitations qui vont bien au delà des exigences de consommations, écologiques, et que l'on est restés à des choses bien conventionnelles en s'attachant surtout à ne pas aider ou favoriser un autrement, le bilan global est sévère.

Si des familles ont été capable de concevoir leur habitat groupé et que les consommations globales sont deux fois mois élevées que celles prévues, déjà modeste, je vous laisse imaginer encore et une fois de plus le gâchis que l'on vous aura organisé dans votre projet de construction.

Je vous laisse imaginer les conséquences en gaz à effet de serre pour l'extraction, la fabrication, le transport, la mise en œuvre de tous ces matériaux à fort impact. Je vous laisse compter ce que vous avez payé en énergie depuis dix ans pour votre maison et constater ce que cela aurait pu être en réalité.

Je vous laisse imaginer l'impact sur les ressources de la planète, les matières premières, la faune, la flore, je vous laisse imaginer... Je vous laisse imaginer toute ces surfaces agricoles utilisées pour construire des épaves thermiques, tous ces voyages de la maison au travail en passant par la zone commerciale... Belle définitions de l'urbanisme, de l'habitat, de la construction, du travail, du logement, des politiques énergétiques...

Il faudrait que j'arrête de penser à tout cela, d'autant que ça me donne plus que jamais l'impression que les dix années passées auront été pour moi gâchées, d'une part par ma volonté de tenter de parler d'écologie, d'écoconstruction ici dans le Cotentin; et d'autre part par la grande suspicion que j'ai face à la manière dont on a surtout pas voulu entendre comment faire faire des économies à tout le monde. Comment on aurait laisser filer les consommations, alors qu'on sait que la transition passe par des baisses drastiques de celles-ci...

Favorisant toujours un peu plus notre modèle énergétique, sans apporter des solutions pour les gens les moins aisés. C'est pour moi un scandale sans nom, un abandon du bon sens, facteur d'inconforts pour les plus démunis.  

Commenter cet article