Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #écologie, #politique, #transition écologique

Le fait que le député élu de ma circonscription se retrouve ministre de l'agriculture et de l'alimentation allume une petite lueur d'espoir. En effet, élu au conseil régional de Normandie il ne peut pas savoir les résultats de l'étude de l'INRA qui a eut lieu sur la Ferme du Bec Hellouin dans l'Eure. S'il n'est pas au courant, je ne sais pas ce qu'il fait là alors !

Cette lueur d'espoir car comme vous pouvez le lire sur le lien où l'étude est publiée dit combien et comment on pourrait faire autrement. Certes, il y a des risques à générer de la contestation, se faire déverser des tonnes de fumier sur la gueule, des barrages, du vandalisme et j'en passe, mais si le ministre de l'agriculture et de l'alimentation pouvait prendre en compte ces résultats et orienter vers une transition globale vers ce modèle en s'en donnant le temps juste pour miser sur l'efficacité alors je retrouverai une forme d'estime en la politique, envers le politique.

Le fait que le Premier Ministre soit lui aussi issu de Normandie n'a échappé à personne, si le pays passait à côté d'une opportunité comme celle-ci, j'en serai alors à désespérer de tout un peu plus encore.

Les freins, les réticences sont connus de tous, les hypocrisies aussi. Il fallait le temps de valider les modèles tel qu'ils naissaient ou qu'il étaient le prolongement de travaux plus anciens. Peu importe, maintenant que l'on sait où l'on en est et vers quoi l'on peut tendre, sauf erreur de ma part l'art de la politique serait de poser les étapes, de construire cette transition nécessaire pour que des champs à l'assiette, nous puissions mesurer à court termes les effets d'objectifs ambitieux en la matière.

Parce qu'il y a bien des différences entre les paysans, les agriculteurs, les exploitants et que nous sommes encore bien mal organisés pour faire face aux enjeux d'une bonne alimentation gage d'une bonne santé mais aussi dont la production et plus respectueuse de l'environnement, des animaux.

On ne peut pas agir contre les rouleaux compresseurs de l'industrie agro alimentaire avec des mesurettes qui servent toujours les mêmes intérêts, les fabricants de produits phytosanitaires sanitaires, les laboratoires pharmaceutiques au détriment des éco systèmes, de la santé publique et de la cohésion sociale.

Et il y a là aussi moyen au travers (sic) de trains de mesures de faire évoluer la politique agricole commune gage de cohésion européenne. Ce serait à mon sens une faute politique énorme, un fourvoiement sans nom que d'ignorer tout cela, avec les personnalités qui sont au gouvernement et d'où elles viennent.

Sur ce lien, le rapport de l'INRA:

https://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afile/362783-745d0-resource-rapport-final-bec-hellouin.pdf

Note du 1er août: hier matin sur France Inter une pastille sur la ferme du Bec Hellouin

Commenter cet article