Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #social, #vie locale, #politique

Si je n'avais pas entendu cette chronique ce matin, ce courrier n'aurait peut-être pas été publié. C'est bien de rappeler tout ça, je me souviens de nuit blanches dans Paris à divaguer où je voyais les enfants dont il parle. Pas sûr encore de m'en être remis. Dans nos campagnes d'autres formes de misères rampent, s'inscrivent insidieusement dans le paysage en toute impunité, s'il fallait le dire, merci François de le dire comme ça !

 

Et moi de mon côté en quelques lignes une colère de l'été, je vous épargne bien des détails, jusque là toujours sans réponses, sans retours, mais c'est peut-être mieux ainsi...

à Comité des fêtes des Pieux

le Président de l'OSLC

M.le Maire des Pieux

Objet : L'enfant n'est pas un adulte en miniature.

Messieurs,

S'il me paraît heureux et important que des associations accueillent en leur sein durant des manifestations ponctuelles des jeunes mineurs volontaires pour « donner un coup de main », qui plus est quand celles-ci participent de l'animation de nos localités sous couvert de partenaires notoires, publics, privés sans oublier les nombreux bénévoles ; la présente apporte un bémol et je vous invite à prendre connaissance de la teneur de celui-ci.

Un fait de la récente et traditionnelle « Fête de Sciotot » m'a révolté, insurgé. Des bénévoles du Comité des Fêtes ont servi « un ricard » à un mineur de moins de 14 ans. L'adolescence est une période d'expérimentation pour ceux qui la traversent, et sans les adultes, les jeunes adolescents se prêtent aisément à cela. La trangression étant inscrite dans le patrimoine génétique de notre pays, ce n'est pas pour autant que des adultes dit responsables ont à servir de l'alcool a des mineurs.

Au delà des aspects sanitaires, légaux, c'est aussi à mon sens, d'une part pervertir sans que cela soit utile et nécessaire la jeunesse d'enfants et leur développement et d'autre part trahir la confiance des parents qui laissent sous la responsabilité d'autrui leurs enfants.

L'enfant n'est pas un adulte en miniature et les méfaits de l'alcool pour les mineurs sont bien connus. En cela, les adultes sont plus là pour rappeler des essentiels aux enfants que pour leur donner à consommer des produits aux conséquences dont nous devrions tous connaître les ravages. Soit nous ne vivons pas dans le même monde soit cette même consommation aura fait perdre les notions essentielles de l'encadrement des jeunes dans les associations.

C'est pourquoi, je vous invite personnellement à éviter ce genre de pratiques, qui, si elles se réitéraient me plongerais dans une colère sans nom. Ne doutez pas que cette forme de révolte est partagée, et que les conséquences pénales peuvent être lourdes.

Sans en arriver là, il est pervers et pernicieux d'agir de la sorte avec des adolescents et un en particulier fondant la motivation de ce courrier pour lequel les liens de parenté impose une forme de protection et je vous invite à vous informer, voire vous former sur ce qu'est le métier de vendre de l'alcool soumis à permis d'exploiter pour toute personne voulant en faire son métier, engageant par la même sa responsabilité au pénal. Et qu'il me paraît donc décalé d'user d'aspects festifs locaux et subventionnés pour agir de la sorte.

Merci donc de bien vouloir prendre note de ces remarques qui je l'espère ne resteront pas sans effets. Vous remerciant de l'attention que vous y aurez porté, je vous souhaite bonne suite pour vos animations sans alcool pour les mineurs et plus globalement sans toutes formes de maltraitances.

Le 31 août 2017.

 

Commenter cet article