Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

La norme c'est qu'il n'y a pas de normes. Pas tant les normes techniques, celles qu'on impose à l'homme, pour sa sécurité. La pression de la société, de ses normes. École, diplômes, rencontre, travail, permis de conduire, maison, enfants, mariage, séparation, perte d'emploi; cette pression, de la norme, qui n'existe plus. Nous sommes tellement normés que l'on ne voit plus les différences, qui elles sont placés, dans des bâtiments remplis de normes. Évaluer la normalité de l'anormalité pour lui trouver une place, ailleurs, loin des normes urbaines, rurbaines, rurales... On ne les rencontre plus. On ne rencontre que d'autres, normés, aux codes identiques aux siens. Le hors-norme fait peur. Et on obéit inconsciemment peut-être à l'idée de renforcer sa norme et ses frontières par peur d'en changer.

Quand tôt le matin, entrant dans le métro où jonchent dans leurs fatras des sans-abris, il faut marcher vite, ne pas tourner la tête pour se rendre bien vite au travail. Y courir à pas cadencé, éviter de tomber, de sombrer. Revenir le soir sur le même trajet, en voir d'autres... Ouf ! Encore une journée, un aller retour sans chute. Sauvé une fois de plus. Chaque jour qui passe renforce l'indifférence. Devenue la norme. Où chacun est prêt à appuyer sur la tête de l'autre. Survivre. La nouvelle norme des 99% qui se partagent 18% de la croissance mondiale.

Quand on se réjouit de l'action de ceux qui empêche aux migrants de se poser, la crainte du point de fixation... Chasser sans fin ceux qui fuient les guerres, les humiliations, les menaces, comme ça aux yeux de tous, une nouvelle norme aussi. J'ai mal à mon pays, mal à mon Europe, j'ai mal à la politique et à la manière dont elle se pratique, s'exerce... J'ai mal à mon monde, j'ai la tête qui chauffe, comme si le réchauffement des esprits menace plus que le réchauffement climatique. La honte de la norme aux normes honteuses...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog