Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

En imaginant que des responsables politiques nationaux écrivent un projet de loi, de mesure, de décret en usant d'arguments erronés, il ne faudrait pas attendre longtemps pour qu'une volée de bois vert viennent ralentir leurs envies.

Un PLU engage le territoire, ses habitants, la collectivité, aussi, il me paraît abuser de dire "il faut construire 320 logements en 10 ans soit 25 par an". Si tout se conçoit, se projet, s'organise selon les même règles arithmétiques, il n'est pas étonnant que ça ne tourne pas rond !!!

Quand d'un autre côté (excusez la redite), on use de données statistiques anciennes pour dire que la population croit de 2,5%, alors que les données statistiques récentes annonceraient plutôt une baisse de 2,5%...

Quand on dit que l'on minimise les espaces agricoles consommés par les aménagements et les constructions, alors que toutes les surfaces consommées ne sont pas comptabilisées et que au total, entre les constructions, les ZA ce sont encore quelques dizaines d'hectares qui vont disparaître...

Quand on imagine vouloir construire un hôtel alors que le cercle de 5km par rapport à la centrale de Flamanville obère tout de même un paquet de projets en regard des préconisations de l'ASN, du PPI et des risques industriels...

Sachez par ailleurs que la commune de Flamanville qui avait rendu un avis favorable au PLU en qualité de PPA (Partenaire Public Associés), vient de revenir sur son avis en séance du conseil du vendredi 9 février. Elle vient de rendre un avis défavorable à l'unanimité moins une abstention. Si l'exposé du maire est cohérent, je ne suis pas sûr de le rejoindre sur le fond (ou sur ses arrières pensées).

La manière dont le sujet des énergies renouvelables est abordé, n'est pas convaincante, pire, elle laisse penser que c'est la collectivité qui les autorise alors que la RT 2012 de la construction les rend obligatoire dans les constructions neuves. L'ambition pour un PLU qui se voudrait exemplaire pour la communauté d'agglomération aurait était d'orienter vers un territoire à énergie positive (sans intégrer la production électro nucléaire car nous sommes de fait exportateurs !

Faut-il se poser la question des 12,5 mètres autorisés pour la hauteur des constructions contre 6,5 mètres dans le PLU annulé ? Avec un COS de 0,85 ça laisse la place à des grandes barres avec une grosse emprise au sol sur 4 étages ? Alors que l'ASN préconise de ne pas construire en R+1 !!! Même si on est or des 5 km, l'expérience devrait nous permettre de penser que ce cercle reste bien virtuel... Naoto Kan qui viendra à Flamanville saura nous le dire avec son expérience de Fukushima.

Quand on repousse au calendes grecques ce qui serait une solution à une densification de l'habitat, loger les entreprise de la zone des Hauts-Vents ailleurs et en faire une zone d'urbanisation. Ça diminuerait d'emblée les surfaces à consommer prévues tout en travaillant sur une nouvelle zone d'activité. Si la ZA des Cotils est dans les cartons depuis 2006, les seules choses qui ont changé depuis c'est la maîtrise d'ouvrage. On s'aperçoit que les agriculteurs vont être lésés, on propose qu'ils puissent récupérer un équivalent de surfaces alors que la surface globale utilisable va diminuer. Pas très logique tout ça !!!

Quand on parle de densification de l'habitat dans une commune où environ 7% des logements sont vacants sur un peu plus de 1400, ça fait quelques volumes à exploiter. Une politique volontariste, avec des dispositifs locaux et un objectif ambitieux de réutilisation de ces logements vacants permettrait de diminuer également les surfaces à consommer par le projet de PLU.

Il faut aller rendre massivement un avis défavorable à l'enquête publique. Vous pouvez le faire en ligne, sur place. Chacun aura ses arguments, sa lecture, ses intérêts, ces quelques remarques peuvent être développées...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog