Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Pour ce que j'ai pu entendre, faisant aujourd'hui ce que je crois savoir, je pense savoir, ce que je sais sur les sous marins nucléaires lanceur d'engins (ou autrement dit, lanceur d'armes de destruction massive), le système de propulsion est une centrale nucléaire en "miniature".

Autant dire que les gars qui fabriquent ce genre d'engins doivent avec leur savoir faire, permettre à des militaires d'aller se nicher au fond des mers et ce quelles que soient leurs missions, la qualité, la nécessité, la dissuasion; ces gars là au fond des océans doivent avoir confiance dans leurs installations. Pour se déplacer, respirer, manger et accomplir la tâche qui leur incombe.

À tout moment, le Pacha peut décider de "mettre les voiles", soit par caprice, soit parce qu'on lui ordonne. Autant dire que tout doit fonctionner au poil. Dans ces longs cigares hermétiques, la sécurité n'est pas un vain mot. De l'action de chacun dépend la vie des autres. Imaginez un instant que cette petite centrale nucléaire ait le fond fragile, le couvercle mal fixé, et les soudures fragiles, est-ce que ces marins, qui ont signé pour accomplir ces missions accepteraient de prendre la mer dans ces conditions ? Et je ne parle pas des conditions de mers, mais des conditions matérielles avec laquelle ils devraient faire face aux menaces ou je ne sais quoi ? NON. NON. NON. Aucun officier d'état major n'en prendrait le risque.

Alors et j'en viens à mon interrogation. Pourquoi ce qui n'est pas permis pour les militaires le serait pour les populations civiles ? Pourquoi accepterions-nous que ça nous pète à la gueule, ou pas, pourquoi acceptons ne serait seulement de prendre le risque ? Moi, ça m'interpelle. Je ne sais pas à qui il faudrait formuler cette question pour qu'elle soit entendue, débattue et que nous puissions nous poser l'utilité de tout cela, et je parle là, de notre bel nouvelle cocotte minute locale, juste en-dessous ici. Le risque pour les populations est à mon sens bien trop grand. Et pas seulement par le futur réacteur, mais aussi par les deux premiers.

Pour moi, les fusils ne sont pas tournés du bon côté. Contester ces faits et se le voir reprocher alors que ça concerne toutes les populations, civiles, militaires, malades, jeunes vieux autours de toutes les centrales à quelque chose pour moi de profondément déconnant.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog