Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Pour de nombreux scrutins en FRance, les candidats peuvent obtenir le remboursement de leurs frais de campagne. La loi qui anime la démocratie considère que pour la pluralité des avis, des projets, et qu'à partir du moment où un certains nombres d'électeurs ont voté pour le projet des candidats, l'État finance les frais. Ce n'est pas si con, beaucoup auront ainsi leurs efforts moins vains que prévus !!!

Bel acte démocratique donc pour moi que d'aider les candidats. Je me demande donc pourquoi, ceux qui en auraient profiter et/ou ayant été élus, ne financent pour certains de leurs projets que des études de faisabilité. Sous-entendu par quel moyen à la con on va leur faire avaler la pilule de notre connerie ?

Dans le cas de la rocade localement, ou le remboursement des frais de campagne ne fait pas partie du code électoral, une fois élus et malgré les principes qui régissent notre pays, nos lois et codes, pourquoi s'affranchirait t-on aussi facilement l'avis de la population, de financer des contre études ?

C'est une manière très opportuniste et en complète contradiction avec le projet de PLU, car si l'on trouverait une justification d'évacuation des populations au travers de la construction de cette rocade, pourquoi ferait-on semblant que nous ne vivons pas à côté d'un CNPE en s'affranchissant (une fois encore) des règles de bases qui s'imposeraient à nous tous dans la projection de l'aménagement du territoire.

Je maintient donc que de la manière de faire de la politique dans le Cotentin, dans la manière de projeter les choses, dans la façon de cautionner l'indéfendable nous sommes dans des figures de styles anachroniques, oxymoriales, fallacieuses voire fantaisistes, mais surtout dangereuses voire criminelles.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog