Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique, #social

Le ministère de la justice met en ligne ses statistiques mensuellement, par type de statuts et aussi la démographie (hommes, femmes, mineurs (dont la part garçon fille n'est pas précisée).

Sur les 70633 détenus, 3162 sont des femmes et 869 mineurs. On constate aisément l'énorme déséquilibre de cette répartition par genre. Pour une femme détenue, il y a 22 hommes. Faudrait-il que par souci de parité il y ait autant de femmes que d'hommes en prison en considérant déjà que les prisons sont surpeuplées ?

Si l'on veut faire marché le bâtiment, nul doute que c'est par là que ça se passe !

Faut-il réduire le nombre d'homme en prison par souci de "parité" avec la population féminine incarcérée ? Et ainsi désengorger ces prisons déjà surpeuplées ?

Est-ce qu'atteindre le même nombre d'hommes que de femmes en prison sera, serait une conquête féministe ? Il y a quelque chose qui me chiffonne dans ce déséquilibre statistique. Les hommes font-ils plus de bêtises que le femmes ? Est-ce la femme qui incite ? Les hommes font-ils la course à celui qui ferait plus grosse bêtise juste pour séduire une femme ?

Alors que nous sommes tous bien enfermés dans nos stéréotypes, nos maladies, notre travail, notre vie de famille, nos relations, il y en a encore tant et tant qui voudraient des barrières au prisons...

Tout ceci me laisse ce matin et une fois de plus encore pantois. Et vous ? Les mouvements féministes contemporains légitimes gagnent-ils quelque chose à vouloir enfermer toujours un peu plus une condition humaine déjà bien en délicatesse ? Pas sûr, à défaut d'être radicalement affirmatif...

Et il y a des gens aussi qui sont non pas enfermés dans leur(s) handicap(s), qui s'adaptent toujours plus et mieux chaque jour qui passe. Ne doutez donc pas que pour ceux qui dont le handicap ne prend pas de vacances, de week-end, de rendez-vous; que ce soit les portes de la prison, de l'hôpital ou du cimetière, les espaces de libertés acquis ne sont jamais réduits...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog