Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Pour l'information du plus grand nombre, il y avait jusqu'au 3 août dernier une consultation du public au sujet d'opération de concassage et de criblage de gravats sur la partie nord du chantier EPR.

Je m'étais rendu compte de la consultation un jour en passant à pied, comme souvent, à côté des grillages. Ma réaction primaire, primitive, première fut de me demander si l'on ne consultait pas le public pour un truc qui étais déjà en cours. En effet depuis plusieurs semaines des bruits de concassage rythmaient les journées d'été.

Certains projet m'ayant amené à bouger quelque peu je retrouvais une notion de calme, même en ville, même en situation de chantier, loin de tous ces concassages, bruit sec et foudroyante de tonnerre, les bis des engins de chantier... Cela faisait tellement de bruit que, malgré l'été les oiseaux ne chantaient plus.

C'est pourquoi et par acquis de conscience je suis repassé devant l'avis de consultation du public. Constatant que j'étais dans les clous pour formuler des remarques, d'appels en appels, j'arrivait à la maire de Flamanville pour consulter le document de présentation de la consultation.

Voici ce que j'ai formulé à l'attention des autorités compétentes (ou non d'ailleurs). Je ne me fait pas d'illusion sur la qualité des réponses qui y seront apportées. Néanmoins, depuis le jeudi 2 août et en dehors du mercredi 8 dans l'après midi, je n'ai plus dans les oreilles les bruits de concassage.

Ce courrier a été déposé en mairie de Flamanville avec pour Objet: Consultation du public,  SAS .... Chantier EPR de Flamanville"

Préambule: Dans ma grande naïveté, en apercevant l'avis de consultation du public sur les grillages à proximité de l'entrée du chantier EPR; je pensais que le public était consulté pour des travaux qui avaient déjà commencé puisque, riverain du chantier depuis plusieurs semaines les bruits de concassages, de déversements de bennes de cailloux, de bis bis d'engins de travaux publics rythmaient mon quotidien de tôt le matin à tard le soir.

Pour ce que l'on m'en a dit de la préfecture (au téléphone), il semble que la consultation concerne "seulement" le choix de nouvelles machines plus puissantes. Au delà des difficultés rencontrées pour avoir accès au document technique de la consultation, celui-ci est plus un catalogue d'engins de travaux qu'une évocation d'ensemble de contraintes et nuisances que revêt l'opération globale en elle-même.

Mon propos s'organisera en deux temps, sur la forme et le fond. Sur la forme, il me semble que le document technique est un peu léger si l'on considère ou subodorer que le 20000 m3 de déchets minéraux à traiter provienne d'une zone où l'on a découvert il y a quelques mois des déchets de la construction des tranches 1 & 2 qui n'auraient pas du être là. Or, si la radioactivité a traverser les plus de trente ans de fonctionnement des tranches, le public est en droit de penser que des éléments contaminants et irradiants peuvent se trouver dans ces déchets minéraux. La question principale qui pourrait en découler serait donc de chercher à savoir ce que deviennent les poussières de ce concassage ?

En effet, le document prétend que les poussières seront confinées dans les capots des machines ! Ceci paraît bien ambitieux. S'il est prévu une tonne à eau pour rabattre les poussières sur les axes roulants où les mouvements d'engins de chantier, la nature du chantier et la météo de ces dernières semaines doivent bien provoquer quelques poussières.

Que deviennent celles des routes ?

Celles du concassage proprement dit ?

Y a t-il des cuves d'eau de rétention pour décanter les poussières et les traiter, les stocker ?

L'ensemble est-il directement rejeté à la mer ?

Quel est, quel serait, la nature des éléments radioactifs et leur nocivité ?

Si l'on me dit que des contrôles sont faits pour assurer la protection des travailleurs, le chantier se situe entre les grilles d'entrée et le chantier EPR en lui-même. Donc, tous les salariés du site sont concernés. Quant aux riverains, le fait que la radioactivité ait traversé le temps, le fait qu'elle se retrouve dispersée dans les poussières dans l'atmosphère ne va pas réduire les risques autour du chantier.

Cette activité provoque par ailleurs de fortes nuisances sonores, en tout cas bien plus perceptible en haut des falaises qu'au niveau de la mer; au point parfois que les oiseaux se taisent.

Sur le fond, il aurait été convenable que la nature des déchets traités et leur niveau de pollution soient connus où en tout cas mesurés de manière indépendante et que les volumes de poussières soit mieux présentés.

De même qu'il aurait pu, et même qu'il faudrait se préoccuper de la teneur de la qualité de l'air en fonction du chantier par des mesures également indépendantes avant de ne concasser déjà beaucoup de déchets sans que l'on ne possèdes d'information plus précises.

Pour toutes ces raisons, en qualité de riverain et d'un public consulté, je pense qu'il serait judicieux de stopper cette activité. Afin de constater une fois de plus et de manière simple comment l'activité nucléaire nous plonge dans une impasse sociale.

Flamanville, le 03 août 2018.

Depuis, j'ai pu observer avec d'autres que le concassage faisait effectivement énormément des poussières lors du bref épisode du mercredi 8 août. LA prétention de les confiner dans les capots est un peu grotesque du coup.

Merci d'avoir porté attention à ceci !

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog