Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Si les citoyens délaissent la politique, elle, ne les oublie pas. Nous savons tous comment les mesurettes impactent nos quotidiens. Il n'y a qu'à lire les réseaux sociaux, écouter ce qui se dit pour mesurer le taux de mécontentement. C'est peut-être, de la manière où je vais dire les choses, la meilleure façon de me fâcher avec beaucoup et de rester plus longtemps à poireauter sur le bord de la route. Mais bon, fallait que je le dise quand même...

Parce qu'il me semble entendre que tous appellent d'un changement notoire et notable dans nos modes de vies, plus écologiques, plus bobios, plus bienveillants, rappelant que ce n'est pas beau de polluer, et que l'on trouve toujours plus gros pollueur que soit, alors...

Je ne sais pas ce qui me frappe le plus dans tout ça ? Peut-être la manière de tourner le dos aux discours de bonnes intentions, des efforts à faire dès que l'on se retrouve livrer à soi-même.

La voiture c'est polluant quoi qu'on en dise, en pense, quelle que soit la manière de les fabriquer, les faire fonctionner... Les carburants augmentent depuis toujours, et on ne sait toujours pas pourquoi. Se renseigner sur le sujet serait la première chose à faire. Ici, en France, on pense toujours un peu être le centre du monde sous couvert d'être le pays des droits de l'homme, des libertés et patati et patata...

Pour moi, aujourd'hui, la position centrale de la voiture dans la vie des gens me paraît profondément déconnante. Le permis de conduire, de polluer, de faire n'importe quoi et de s'en foutre... Aujourd'hui la voiture est le nouvel apparat de sortie. Comme une deuxième maison, ou un nouvel habit, un mélange des deux. Et il faut que surtout rien ne change.

Si les français voulaient vraiment protester contre les buisness liés à la voiture, ils arrêteraient de conduire, jetteraient leur voiture à la casse et s'organiseraient autrement dans leur vie. Là, ce serait bien plus net que des économies de bout de chandelles sur le prix du litre de carburant. Fini le passage à la pompe, à l'assurance, au garage, au contrôle technique, aux contrôles routiers, aux risques d'accident, aux autres imprudents...

Peut-être qu'avec un prix du litre à 2,5 € avec une exigence citoyenne sur l'usage des taxes collectées, nous nous organiserions un peu mieux pour nous déplacer, peut-être... Mais il me semble plutôt que chacun veuille se parer de son armure de voiture pour pavaner en toute impunité sur les routes d'ici et d'ailleurs.

Du point de vue de la santé, en ne sachant plus faire les choses sans aide mécanisée, nous nous sédentarisons et sommes en moins bonne santé. En voulant continuer à polluer en toute impunité, les conséquences sur l'atmosphère induisent quantité de morts chaque années.

Je rappelle qu'avant que le litre de carburant puisse être extrait d'une station service de grande surface le plus souvent, il a fallu extraire le pétrole, le raffiner, le transporter, le stocker. Tout ça a un impact économique, écologique... Le fait que nous soyons aliénés à cela me pose question, c'est tout. Nous ne sommes pas qu'aliénés à la bagnole, nous le sommes indirectement également aux pillages des ressources naturelles de la planète, qui génèrent souvent sur place les pires conflits dont nous offusquons en regardant la télévision.

On veut une voiture (polluant) pour aller travailler (et où ?), pour avoir les moyens d'acheter des trucs encore plus polluants, c'est beau non ? Et si on est vraiment bon au travail, ben on a les moyens de prendre l'avion, quand ce n'est pas votre employeur qui vous déplace par avion.

Perpétuer cette aliénation pathologique à la tuturemobile est contre productive, pire elle nous enfonce un peu plus de jours en jours en créant des sources de conflits, d'oppositions qui ne font en rien avancer l'idée d'une transition écologique. Autant vous dire que je le regrette.

Le prochain écolo qui me demande "et comment tu vas faire sans voiture ? heinnn ?" Ben je lui mets une baffe. D'abord, j'ai une voiture ! Et je vais la partager, si je ne sais pas trop comment encore, je vais proposer d'en faire un véhicule de TPG, transport public de galériens, il suffit que quelqu'un avec son permis demande l'usage, la contrainte serait de prendre la route quand 4 personnes sont dans la voiture. On peut imaginer que d'ici à Flamanville rejoindre les Pieux pour prendre le bus et aller vers Portbail ou Cherbourg en Cotentin puisse avoir un intérêt. Aller voir des spectacles, des brocantes... Un véhicule à disposition de conducteurs sérieux (plus que moi) pour tenter l'expérience de la mutualisation appliquée !

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog