Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

C'est un rendez-vous mensuel de la place Cherbourgeoise. Le café écolo ! J'avais proposé aux organisateurs le sujet de l'habitat écologique. L'intitulé de la soirée était donc: "Habitat écologique, paille et matériaux biosourcés, un outil de développement pour le territoire ?"

L'idée pour moi était de dire dans les contextes du moment comment, en quoi l'usage des matériaux bio sourcés pouvait être un outil de développement du territoire.

Au delà des quantités de chiffres que l'on peut avoir sur le sujet, que ce soit sur les sites du ministère de la transition écologique, celui de l'énergie, les données INSEE, les sources de l'ADEME et de nombreuses associations, coopératives, professionnels; au delà des belles rénovations BBC, des constructions passives mises en œuvre par des personnes autant passionnées que militantes; au delà de ce que nous pouvons connaître sur la mal logement, les factures d'énergies, l'humidité, l'insidieuse précarité du monde actuel; je n'arrive pas, moi, à comprendre les faiblesses structurelles sur le sujet.

Il est toujours aisé d'apporter de beaux exemples, de crier à l'immobilisme, de railler contre les lobbys; il n'en demeure pas moins que le Code de l'Énergie en France fixe un cap à l'aube de 2050 pour l'habitat. Tout doit être rénové au standard BBC, soit moins de 50 kWh/m2/an, afin de faire baisser drastiquement les consommations d'énergies liées à l'habitat résidentiel et tertiaire. C'est dire le chantier quand on sait qu'il y a environ 30 millions de logements en France.

Les catégories, les types d'habitation, leur période de construction liées par exemple à des reconstructions (après guerre), ou après les chocs pétroliers des années 70, et aujourd'hui un cadrage dit "plus écologique" de la construction. On ne peut pas nier certains progrès mais...

Les acteurs nationaux de la construction écologique, des énergies renouvelables, les promoteurs de scénarios vertueux plutôt très intéressant vous le diront tous: "Nous sommes loin du compte".

En effet, la marche est haute pour la société car entre les quelques milliers de rénovations globales et performantes connues, les aides des régions, les crédits d'impôts et tous les dispositifs locaux mis en place pour faciliter les projets de rénovation écologique, l'écart à combler en regard des quelques centaines de milliers qu'il faudrait par an, les organisations, les structures, les formations, les capitaux et les volontés territoriales et politiques à mettre en synergie demandent plus que de la concertation. Et bien plus qu'un café écolo comme celui d'hier soir! Même s'il est important parfois de faire part des évolutions en cours, et de formuler des propositions incitatives pour espérer que la lutte contre la précarité énergétique, le mal logement puissent devenir motrices d'un autre développement économique.

Pour ce que j'en saisi partout en France, malgré les aides et subventions, malgré l'élévation des compétences, beaucoup de projets ne se réalisent pas en regard notamment de la frilosité des banques. En effet, le montage financier d'une rénovation globale et performante nécessite souvent un crédit supplémentaire pour combler les écarts de trésorerie sur la durée du projet.

Or, cette petite part qui reste à financer ne l'est pas. Sans entrer dans un discours caricatural (mais on en est pas loin quand même à leur sujet), les banques rechignent. C'est bien dommage quand on sait qu'elles seraient alors dans le financement de l'économie réelle. Le tiers de confiance qui permet les gestion de trésorerie ne fait pas office. Au point que sur certains territoire, on s'organise pour pallier aux carences des banques. Mais les autorités de régulations n'aident pas non plus la mise en place de ce tiers de confiance. Pourtant, parfois du local au régional en passant par le département il existe de réels moyens d'être aidé. Si l'on ajoute les crédits d'impôts, les aides de l'anah d'où provient ce manque d'enthousiasme ?

Il existe donc une forme de statu quo merdique, alors que l'on sait que l'argent est dépensé (mal) avec des impacts plutôt contre productifs. Réorganiser l'ensemble de la filière rénovation écologique, et construction passive serait un atout de territoire. Pour utiliser des matériaux bio sourcés, on parle là, de paille, de lin, de chanvre, bois... ou géo sourcés, terre, pierre, il faut les cultiver pour les premiers et les "raffiner" pour les seconds.

Il est aujourd'hui plus facile d'accompagner la mal-consommation que de supprimer les causes du besoin d'aide. L'étude NegaWatt de juin 2018 est utile pour comprendre les mécanismes à mettre en place pour améliorer la condition de chacun. 

Sur la page d'accueil de l'institut NegaWatt, vous trouverez l'étude "résorber la précarité énergétique et rénover les passoires thermiques". http://www.institut-negawatt.com/

Ce rapport va bien au delà du constat, il est force de proposition, fonction d'expériences et d'écueils connus. Si la démarche Dorémi, déjà évoquée dans ce blog, et largement partagée aux décideurs locaux depuis longtemps déjà, s'étend sur l'ensemble du pays, c'est un peu lent pour que l'on puisse mesurer de véritable impacts économiques globaux. Le cabinet kFw (équivalent de la caisse des dépôts en Allemagne) a mesuré que 1€ investis par l'État, ce sont de 7 à 11 € qui sont dépensés en rénovation thermiques, et qu'ils génèrent entre 2 à 4 € de recettes fiscales et locales.

J'ai voulu durant mon exposé apporter quelques définitions, qu'est-ce qu'une épave thermique ? Qu'est-ce qu'un habitat écologique ? Qu'est qu'une rénovation globale et performante ? Que sont les matériaux biosourcés ? Leurs avantages, inconvénients ?

Le plus difficile étant dans tout cela de proposer des solutions de territoires qui peuvent être admises et comprises, appropriés par les habitants afin de faire progresser l'ensemble des conditions de vies. Celle des habitants, celle des entreprises, celle de l'environnement; et c'est là que l'on voit que nous sommes loin du compte...

De manière synthétique, écorénover cela veut dire, augmenter les conforts dans son habitation, réduire drastiquement ces consommations d'énergies finales, se protéger des bruits, améliorer la qualité de l'air intérieur, augmenter la valeur patrimoniale du bâtiment tout en stockant du carbone (en usant de matériaux géo et bio sourcés).

Le global et performant s'entend là dans le sens où le bouquet de travaux et réalisé en une seule fois avec des objectifs d'économies qui sont conformes si les travaux sont de qualité. Cela sous-entend donc des formations à mettre en place pour l'ensemble des acteurs actuels et ceux à venir. Il s'agirait à mon sens d'une réelle appropriation par les citoyens d'une politique de territoire ambitieuse.

Malheureusement, l'expérience que j'en ai depuis un peu plus de dix ans ne dit pas cela... Mais faut-il arrêter pour autant ? Non...

Enfin, ce complément aujourd'hui mardi, pour vous proposer quelques liens utiles de structures citées lors de cette intervention:

ANAH : Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat http://www.anah.fr/

ADEME : Agence de l'Environnement et de la maîtrise d'Énergie https://normandie.ademe.fr/

Chèque éco énergie en région Normandie : https://cheque-eco-energie.normandie.fr/

CDHAT (Chebrourg) https://www.cdhat.fr/nos-operations-en-cours/opah/item/opah-cherbourg-en-cotentin

De plus, il existe des structures de conseils appelés EIE, Espace Info Énergie dont :

SCIC IDEE : https://www.idee-energies.fr/

SCIC 7 Vents du Cotentin : https://www.7vents.fr/

BIOMASSE Normandie : https://www.biomasse-normandie.org/

ARPE Normandie : http://www.arpe-bn.com/

Vous pouvez aussi retrouver les autres EIE sur ce lien : https://www.normandie.infoenergie.org/

Le Pavillon des Énergies du Conseil Départemental de La Manche : https://www.manche.fr/planeteManche/pav-nrj.aspx

Plus loin d'autres acteurs avec des expériences, des projets, des actions :

APPROCHE-Paille : http://www.approchepaille.fr/

Réseau Français de la Construction Paille : http://rfcp.fr/

Association NegaWatt : https://negawatt.org/

Institut NegaWatt : http://www.institut-negawatt.com/

Chateauneuf sur Loire en Transition : https://chateauneuf-sur-loire-en-transition.fr/

ACCORT-Paille : http://www.accortpaille.fr/

Et au local, ici Autoktonomie dont vous pouvez contacter les acteurs via ce blog. Merci !

 

Café écolo, première !!!

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog