Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Novembre commence, m'en vais essayer d'arrêter de râler. J'ai bien dit essayer. Mais pour aller plus loin dans la recherche de solutions pour la mobilité, en voiture, en bus, en covoiturage, enfin avec les moyens qui nécessite des énergies fossiles et dont l'impact est énorme ; nous voyons la bagarre qui s'annonce sur le prix du carburant, le gouvernement tente de s'accorder avec les constructeurs automobiles pour offrir des primes pour la reprise d'un ancien véhicule, et personne ne veut se passer de sa voiture... Bah comme ça on est avancés !

Il paraît évident que réduire le nombre de véhicules sur les routes (automobiles, poids lourds...) diminuerait de fait le nombre d'accident probables ou potentiels, en plus de diminuer l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre de tous les véhicules en circulation aujourd'hui.

En couillon que je suis, qui s'est fait confisquer son permis, je me suis dit à un moment, je vends ma voiture et on verra après. Oui, mais mon diesel de 25 ans bien polluant le sera autant avec un autre automobiliste. Je pourrai me dédouaner de ne pas conduire, le voiture, elle, continuerait de brûler du gazole. Aussi, je me suis dit, pourquoi ne pas proposer directement une prime à ceux qui souhaiteraient, pourraient se passer totalement de voiture pour leur mobilité dans l'année ? En effet, attribuer une bourse aux personnes sans véhicules serait écologique dans le sens où le destinataire sera de fait en covoiturage, serait une mesure incitative au fait d'imaginer d'autre formes de mobilités en permettant aux piétons subventionnés d'avoir la ressource pour payer (par exemple au même tarif que blablacar) les trajets de proximité souvent nécessaire, d'autant que nous le savons tous, les administrations, l'accès aux soins, les loisirs, la culture est souvent de plus en plus loin de chez soi.

En proposant des primes pour l'achat de véhicules on ne travaille pas à l'idée de s'en passer. On apprendrait dans le code de la route, la bienveillance de l'automobiliste qui accueille dans son véhicule les piétons échoués sur le bord de route et cherchant à rejoindre un point A et un point B. Après tout, ces dernières années des primes faramineuses ont été offerte pour l'achat de 4x4 et de voiture dont on peut douter de l'innocuité écologique. De plus en favorisant le rachat d'un véhicule on aliène un peu plus les citoyens aux fluctuations des prix du baril de brut dont on connait la volatilité mais aussi la rareté. On pourrait se dire on se dépêche de tout consommer, tout puiser, tout épuiser et on voit comment on fait après, mais je doute alors que les ambiances de paix (bien précaires aujourd'hui) subsistent alors à ce chaos.

Aujourd'hui le prix du carburant est le même pour tout le monde (en dehors du lieu d'achat), pourquoi pas, au travers d'un dispositif d'incitation à covoiturer faire payer moins cher le litre de carburant à celui qui partage son véhicule ? En clair celui qui fait le choix de rouler seul pour des raisons qui lui sont propres paiera toujours plus cher que celui qui partage l'usage de son véhicule lors d'un trajet. L'écart ne doit pas forcément être énorme, mais inciter les automobilistes à le faire pourrait passer par là. Le système de comptage, aujourd'hui avec les smartphones, les applications que tout le monde possède serait facile à effectuer. Calculer sur un plein de carburant le nombre de kilomètres parcourus seul, à deux, à trois, à quatre pour déterminer un ratio avec lequel on calcul un rabais du plein suivant. Des fois tu es gagnant, des fois tu es perdant, quand tu es toujours perdant et que le prix continue d'augmenter tu modifies ton comportement. Et ça n'entrave en rien les libertés de circuler de chacun, bien au contraire !!! Penser être libre avec sa voiture est une belle gageure, essayez de compter le nombre de caméras de surveillance derrière lesquelles vous passez, les voitures banalisées, et quand tu penses n'avoir vu personne, tout le monde t'as vu, ou entendu !!!

Qu'il n'existe pas ou peu sur le territoire métropolitain des taxis collectifs, comme aux Antilles, en Afrique et ailleurs, où les piétons peuvent se mettre sur le parcours connu par avance et avoir la certitude d'être ramassés pour rejoindre sa destination à quelque chose de solidaire. En tout cas, bien plus que d'aller râler contre la hausse du carburant qui de toute façon est mécanique et inéluctable. Ne pas vouloir l'entendre et le comprendre tient d'une profonde bêtise.

De même qu'avant le ou les blocages tout le monde fera la course au plein de sa voiture pour être bien sûr de pouvoir continuer à carburer, et on en verra encore faire la queue pour mettre cinq litres pour compléter le réservoir...

Nous sommes donc sur la bonne voie, n'en doutons pas, avec ce blocage prévu le 17 novembre... Toutes les pédagogies de ces dernières années n'auront servi à rien, préférant toujours aux solutions collectives, concertées, comprises et partagées l'égoïsme du confort individuel alors que les conséquences du dernier nous frappent tous uniformément, même si nous n'avons pas tous les même moyens pour s'en protéger.

Et puis, j'ai vu aussi que certains appelaient à ne faire aucun acte consommant le 17 novembre, pourquoi pas, mais c'est se faire peu de cas des millions de français, mais aussi d'européens (et ailleurs bien pire), pour qui le mois économique est déjà terminé le 17...

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog