Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck

Ainsi va le monde... Alors que le département de la Manche sur son site Manche Tourisme fait la promotion de Guernesey comme "l'île verte", ce que tout esprit mal placé assimilera plutôt à la couleur des dollars qu'à celle de la nature, alors qu'on nous en rabâche avec une transition écologique et énergétique, que ne sait pas plus faire qu'une centrale nucléaire; s'il fallait encore des preuves de la bêtise humaine, ce câble qui doit alimenter Guernesey en puissance électrique à consommer tout de suite fait déjà l'objet de grandes spéculations.

Ce ne serait pas faire honneur à beaucoup de schizophrènes que de qualifier l'ensemble de la démarche à des traits psychologique et comportementaux de ce pathos, et des dits "malades", mais ça reste quand même fort en chocolat de constater que nous n'en sommes encore que là...

Pour en finir avec ce câble et au-delà, renvoyer dans les cordes le fait même d'y penser, pire de le promouvoir ou d'en espérer des indemnités; savoir, faire-savoir que les professionnels de la Manche organisés en coopérative (https://www.idee-energies.fr/) qui fabriquent de l'autonomie énergétique dans des îles de l'Océan Indien peuvent aussi le faire ici, non ? Je dis ça je dis rien mais entre s'organiser pour faire financer une étude de maîtrise de l'énergie, de sobriété, d'efficacité et de production renouvelable pour tout au plus 60 000 €, et trois à quatre mois de travail, devrait globalement coûter bien moins cher que toutes les études prévues pour déterminer, valider le tracé. En cela, faire cette étude rencontrera moins d'opposition et pourra tenter de faire entrer le Cotentin dans la transition énergétique en la partage avec ses voisins anglo-normands. Et ça coûtera encore moins cher (une fois de plus) que de creuser pour enterrer le câble sur 15 kilomètres et l'ensouiller d'une trentaine au fond de la mer.

J'apprenais hier dans une chronique sur France Inter que la maison de Victor Hugo, sur l'île, venait d'être rénovée, chouette ! Je doute qu'il aurait apprécier ce genre de projet, qui plus est quand on sait et comprend à quel type de monde, de société il nous conditionne, oblige, contraint à se soumettre. Ceci dit, il n'avait à se pose ce genre de questions, mais la condition humaine broyée par les dominances de classes telle qu'on la retrouve aujourd'hui avec ce monde ultra libéral toujours enclin à saccager faune, flore, habitants, paysages, just for money ! Get out of our land... Et pourquoi pas du gaz de schiste non plus ? Les porteurs de ce genre de projet et ceux qui en sortiraient gagnants ont déjà tout péter, tout saccager, tout détruit sans plus d'état que ça, et "ils" voudraient continuer ?

Et sur un paradis fiscal, il est aisé, pour rassurer les populations de dire: "Don't worry, c'est nous qui paye !", et nos voisins d'en face ont bien raison de penser que nous sommes assez bête pour négocier des compensations, nous sommes coutumiers du fait ! Nos voisins auraient donc de l'argent pour considérer ce bout de côte comme le paillasson de leur consumérisme, et des millions et des millions, et ils n'en n'auraient pas pour amorcer une autre logique ? Z'ont pas peur quand même !!! Ni honte d'ailleurs !!!

Je rappelle pour les plus jeunes qu'il n'y a encore pas si loin, fin des années 90 début 2000, sous couvert de loi littoral et de je ne sais quoi encore, il est devenu interdit durant la belle saison de poser dans les limites autorisées, tolérées des caravanes et tentes dans les champs bocagers du trait de côte. Et sous couvert de pavillon bleu on a fait quoi ? Ben des parking pour accueillir des centaines voire des milliers de véhicules. Aujourd'hui beaucoup trouve ça beau parce qu'on peut y garer ça grosse tuture mobile, mais cela c'est fait au détriment d'activité qui duraient depuis des décennies ?

On a toujours prétexté et particulièrement à Sciotot d'une grande attention en y permettant le pire, et ça continue. Avant, les chars à voile étaient descendus à pied, à la main, ça faisait partie de la découverte de l'activité. C'est un bled où l'on pense que la musique c'est du bruit, mais pas le trafic routier, et encore moins ce bruit de fond, ce bruit de con, qui nous ferait presque croire qu'ainsi nous seront "connectés".

Je me dis moi ce matin avec l'énervement qui convient en ce jour de saigneurs que, quand des gens payés comme ils sont avec les responsabilités, l'aura qu'ils ont pu se fabriquer avec le temps, quand on en arrive à ce niveau de projet, de manière de faire; le temps d'un repos est venu, et celui du silence espéré ! Rendez-nous la nature que vous avez détruit et vous évertuez à détruire...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog