Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck

Vaut-il mieux perdre la tête dans des tourbillons de bonnes idées que prospérer sur des vagues de merde ? Sur le tapis roulant de la croissance, il est beaucoup plus profitable de laisser la haine s'exprimer en toute impunité à grands renfort d'effroi au quotidien dans toutes tribunes et enfermer sous les verrous de la psychiatrie, ou dans les geôles putrides de notre pays à la si fameuse Liberté toutes expression de contestation, de défiance à l'ordre des choses.

C'est bien la moindre des choses que d'être à tes côtés, ici, là-bas, ailleurs, tu sais dans ces indicibles qui font tant d'essentiels, et nous pouvons être fiers de ce que nous sommes, pensons être aimerions être, seront peut-être. Peu importe ! Savoir prendre le temps de faire ces allers retours de l'infini petit à l'infiniment grand, sans savoir par lequel commencer, même si la sensation que ces allers retours sont de plus en plus rapides, concentrant le temps dans ces pouillièmes d'infinis, ou de pas finis. Si insupportable est le contraire de supportable pourquoi ne pourrait-on pas entendre que infini signifie pas fini, par opposition à un fini !!! Lâche l'affaire...

Ne lâche rien, toi là-bas, dans tes tourbillons d'espoirs et de bonnes idées; tu auras transcendé tant de frontières matérielles, immatérielles, connues, inconnues, administratives, émotionnelles que le monde peut s'écrouler, tu lui survivra, sois en sûr(e). Et porte toi bien, mieux, fort, désinvolte, avec la force d'en rire ce sont les murs autour de la haine qui se fabriquent en même temps que d'autres se décloisonnent. S'il y a encore du chemin, je serai toujours content de te croiser.

à bientôt.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog