Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck

C'est en espérant que je ne serai pas trop brouillon dans mon propos que je voulais partager ce qui me semble une grande victoire. Sur une échelle de 20 ans et par paliers successif la dose quotidienne absorbée de neuroleptique aura donc été divisée par 80... Quelles sont les conséquences connexes ? En dehors des aspects physiologiques ?

Il me fallait il y a 20 ans et par mois, 4 boites de 30 comprimés dosés à 400 mg. Cette molécule n'était pas à l'époque génériquée, la boite coutait une centaine d'euros d'aujourd'hui (ou à peu près), soit 400 euros par mois à la charge de la sécurité sociale.

Ensuite il ne m'a plus fallu que deux boites par mois. Puis le comprimé a été génériqué et le prix divisé par deux.

Enfin, et à une cadence plus élevée depuis 5 ans, de paliers en paliers, je suis allé cherché une nouvelle boite de comprimés. Il y en a trente dans la boite, cette boite doit durer deux mois puisque je casse chaque comprimé en deux. En sachant que cette boite coûte 10,71 euros, l'économie n'est-elle pas intéressante ?

D'autre part, et pour alimenter les discussions de comptoirs, et jeter de l'huile sur le feu, alimenté lui par les notions d'aides, d'accompagnement, appelées vulgairement assistanat; en "donnant" Entre 800 et 1000 euros à un "malade" pour lui permettre de se fabriquer une forme d'autonomie, base d'un revenu universel, on évite une charge pour la sécurité sociale, les complémentaires santé de 5 à 600 euros par jour dans un centre hospitalier spécialisé (autrefois appelé asile). Ce petit clin d'œil pour le Chi, car un paquet de ses supporter larmoyants tiennent parfois des discours à l'antithèse de ses actions sur ce sujet. Pour preuve ce qui précède la remarque. Parce que, qu'on le veuille ou non c'est aussi grâce à lui que les regards ont changé, changent sur le handicap quel qu'il soit. Il aura ouvert lui les yeux sur le handicap psychique et permis à beaucoup sinon de s'en sortir, d'avoir un moins mauvais sort.

Avoir conscience d'un autre côté aussi, et tout le monde doit ou devrait le savoir, que la réduction des "lits" ou places d'accueil en CHS a considérablement diminué sur la même période (20 ans) avec les conséquences que le connaît sur les personnels soignants, le manque de médecin psychiatre... Si en parallèle de l'autonomisation des malades l'outil qui permettait de les mettre sur un chemin de mieux être a été sabordé, il n'est pas étonnant alors que les "malades" soient toujours maltraités, discriminés... L'engagement sociétal, celui de l'État dans ce cas aura été à mon sens bien mal tenu. Tout le monde peut dire aujourd'hui que la manière dont fonctionne nos sociétés oriente plus vers le pétage de plombs que vers une forme de sérénité.

Et pour finir si les fous vont mieux grâce au Chi, je n'en dirais pas autant des dits valides !!! Et peut-être aussi qu'il aura permis au pays structurellement de fabriquer moins de "fous" en supprimant le service militaire. Ceci étant dit un peu à l'emporte pièce, méritant d'être affiné, mais que des appelés n'aient plus à se retrouver dans des situations de conflits militaires évite certainement quantités de stress post traumatique à gérer. Je ne dis pas que c'est mieux, mais au moins dans l'engagement militaire aujourd'hui choisi, ceux qui le font doivent savoir que ça fait partie du lot.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog