Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
si les deux grandes enseignes locales ont, semble t il banni les sacs plastiques des caisses, il n'en deumeure pas moins qu'ils restent tres présents dans le bourg. Tout les petits commerçants à quelques exceptions prés sont toujours heureux de vous offrir, donner, proposer un pochon (comme ils disent dans le sud)
qui demande 1 seconde de fabrication, est utilisé une vingtaine de minutes et met 400 ans à se biodégrader. Aujourd'hui même les poissons en mangent...
Ces petits commerçant qu'on est toujours content de rencontrer tellement le contact est plus chaleureux que ces alignements de rayons ou pour un emploi précaire de créé, cinq sont détruits dans les commerces de proximité, commence sérieusement à m'énerver avec se systématisme de distribution. La loi prévoit de les supprimer totalement en 2010.
On va encore attendre le dernier moment et crier au loup le moment venu, les consommateurs vont tomber des nues alors que de simples modifications comportementales suffiraient à ce qu'il n'y en ai plus. Aller faire ses courses sans un cabas, un sac, un panier c'est comme aller à la piscine sans son maillot de bain, aller faire du sport avec des talons aiguilles...
Est ce le maire et son équipe qui doivent faire en sorte d'apporter une pierre écologiste à la vie en commun en interdisant les sacs plastiques sur la commune? Pourquoi pas. Déjà il y a quelques temps, environ trois ans des sacs en amidon de maïs sont parfois distribués dans des enseignes. Une politique commune de distribution de cabas permettrait aussi de véhiculer un message s'ils étaient achetés en commun,
changés en cas d'usures. La plupart des commerçants qui les donnent, n'ont même pas leur publicité de marquée dessus. Un banal bout de plastique qui dure, qui pollue, et même qui est dangeureux pour les plus petits. La consigne était donnés par le passé de ne pas les mettre dans les mains des moins de 36 mois à cause des riques d'étouffement. Je ne vois donc pas quel intérêt subsiste dans leur distribution alors qu'ils seront de toute manière interdits.
Une politique globale et commune permettrait aussi d'acheter en commun des sacs papier, ou autre qui pourraientporter les couleurs de la ville un peu comme le slogan qui disait que "les commerçants sont l'énergie de tout un pays". En la matière c'est plutôt un gachis orchestré par ces petits en rapport avec la grande distribution qui se tirent une balle dans le pied. Une large réflexion doit être menée pour faire en sorte de bannir ces bouts de déchets institutionalisés.

Commenter cet article

dgidgi 28/09/2007 17:00

On dit poche et non pochon qui est plutôt réservé àl'emballage de produits divers et variés...

Articles récents

Hébergé par Overblog