Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
Publié dans : #écologie

À force de chercher des solutions pour matérialiser une forme d’auto suffisance énergétique, partagé entre l’éolien, le photovoltaïque, le chauffeau solaire, le chauffage-bois acquis ; les lignes de calculs qui vont avec les productions, les facturations, les économies, les crédits d’impôts, les subventions potentielles ; je me demande si une solution rationnelle n’émerge pas.
En effet, si elle ne s’offre pas puisqu’elle a un coût voici quelques éléments chiffrés qui peuvent aider à la décision.Sur les 8 premiers mois de l’année, j’ai réalisé une économie de 51% de ma consommation de kWh par rapport aux deux premières années chauffées péniblement à l’électricité.

Une micro éolienne de 1 kW de marque « peu importe » produit en moyenne 1500 à 2000 kWh par an soit la quasi-totalité de ma consommation estimée à 2400 kWh. D’une hauteur de 6 mètres, elle ne demande qu’une déclaration préalable de travaux en mairie pour l’installer après qu’elle soit commandée et payée. En ajoutant les frais de port, il m’en coûterait 1920€. Sur lequel il faudrait déduire les crédits d’impôt pour environ 700€ et une prime régionale de 600€. Soit 1300€ à déduire de l’investissement primaire. Si les batteries nécessaires à une forme d’autonomie coûtent environ 800€ sont peut-être handicapantes, car elle sont difficiles et coûteuses à recycler, il est néanmoins possible d’imaginer une revente des kilowattheures produits. Encore faudrait-il que le prix de rachat soit acceptable !!!

Si le kW photovoltaïque est racheté jusqu’à 0,55€ en intégré toiture le kW éolien n’est racheté, lui, que 0,0834€. Fruit d’un long et lourd lobbying, il sous-entend que la solution éolienne n’est que gigantesque alors qu’elle peut être une solution aux besoins particuliers. Le micro est une solution, mais il doit s’accompagner d’une maîtrise de la consommation. Erreur ou non, en la jouant subtile, un équilibre consommation-production est envisageable. Celui qui aurait les moyens pourrait investir dans une machine plus puissante, pour revendre plus de kilowattheures. Encore faut-il, encore une fois, qu’une politique volontariste de rachat plus cher de kW soit engagée.

Dans les plans d’urgences, des priorités sont définies. L’auto suffisance énergétique accompagnée d’une maîtrise est une des clés au réchauffement climatique, manière également de tenir les grands engagements des États. Investir dans des moyens de production renouvelables en imaginant les meilleurs montages potentiels pour affirmer que le citoyen consommateur doit se rapproprier la maîtrise de ses dépenses en énergies en développant des stratégies d’autonomie. Peu d’opérateurs ont finalement intérêt à ce que la demande diminue, un vrai élan de la maîtrise de l’énergie instaurerait une prime à la basse consommation et non pas de systèmes de facturations dérresponsabilisants, alors qu’ils se rémunèrent sur les ventes.

Beaucoup de problèmes m’attendent encore avant de poser une éolienne. Outre les financements, la logique de voisinage, le bruit, le terrain, posent des incertitudes. Je ne désespère pas de travailler au dimensionnement d’une maison comme la mienne en paille et un peu mieux avec une autosuffisance énergétique. Il y a là une logique économique, environnementale, énergétique appuyées sur des solidarités nécessaires à l’émergence d’une solution statutaire calibrée pour les plus précaires.

Une éolienne dans la cité donc, pour gagner du temps, chiffrer la construction en paille, engager les négociations nécessaires pour définir une forme d’autonomie sociale.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog