Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
Publié dans : #écologie

  à Monsieur le Maire,

          Monsieur le Vice Président de la 2CP

          Mesdames et Messieurs les conseillers communautaires

          Mesdames et Messieurs les maire adjoints,

          Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux ;

Objet : lettre ouverte

 

Mesdames, Messieurs,

 

À l’entame de cette lettre, je ne suis pas sûr de me faire beaucoup d’amis, de copains, de relations dans votre noble assemblée ; mais ce n’est pas forcément non plus le but.

 

Alors que M. le maire se refuse à me recevoir depuis l’issue des dernières élections municipales, alors que le président de la communauté de commune semble agir de même depuis octobre, je m’adresse à vous tous pour évoquer quelques points liés à la vie de la commune. Si toutefois des détails vous échappent concernant mes propos, vous êtes invités à formuler vos interrogations auxquelles j’apporterai des réponses.

 

Sachez que cette lettre sera publique pour que les réponses apportées puissent participer à l’intérêt général et pas uniquement à l’intérêt du général. Afin aussi que les citoyens de la commune obtiennent des réponses claires coupant court aux rumeurs.

 

  À l’heure des bilans et des budgets, comment la commune a adapté sa comptabilité avec la non-recette de la vente des Tamaris. Une recette de 200000€ en moins ça doit compter dans un budget ? Non ?

 

  Concernant Sciotot et son fameux développement économique, un restaurant en redressement judiciaire, des Tamaris qui ne seront vraisemblablement pas ouverts pour l’été, une autorisation pour une cabane à frites que vous suspendez toujours à votre bon vouloir ; serez-vous la municipalité qui aura organisé un désert économique sur cet espace prisé de tous pour l’été 2009? Qui fera date donc ! Vous avez toujours fait bien peu de cas des gestionnaires de la cabane à frites, sans qu’aucun n’ait jamais pu vraiment valoriser son travail, une notion de progrès sortirait d’un bail de plusieurs années et tout le monde en grandira.

 

  Concernant la ZAC, il est urgent d’imposer un maximum de kWh par mètre carré par an qui conditionnera des habitations avec des Diagnostics Performance Énergétique acceptables. C’est une garantie de maîtrise et d’économies futures plus que de permettre uniquement les énergies renouvelables. Sachez par ailleurs que partout où cela se fait ce sont des emplois de proximité qui sont créés, qui ne sont pas délocalisables.

 

  Sur la circulation, il réside une anarchie « automobolistique » dans l’artère principale de notre ville qui est pour moi inacceptable. Stationnement en contre-sens, sortie de stationnement à l’envers, double file, demi tours spontanés… Plutôt que de tenter de gagner deux sous sur les RMIstes en supprimant la gratuité de la médiathèque, vous devriez rappeler au code de la route les usagers véhiculés du bourg et sanctionner si non-respect du code. Il y a là probablement plus d’argent à gagner.

 

  M. le maire ne peut se prétendre l’élu de tous s’il n’accède aux demandes d’une partie de la population par intérêt corporatiste. Si votre élection fut glorieuse, elle le fut aussi parce qu’il y avait deux listes. Une seule aurait fait désordre pour un chef-lieu de canton comme le nôtre mais aurait finalement donné une image plus vraie de la commune.

 

  Les élus locaux ne sont pas seulement des courroies de distribution du pouvoir en place, uniquement chargés d’appliquer la loi. Vous avez aussi des prérogatives dans le domaine du logement et il est aujourd’hui abjecte de ne pas entreprendre  des travaux et des investissement sur les économies d’énergies et les énergies renouvelables afin de permettre des augmentation de pouvoir d’achat des habitants. Des prêts à taux zéro vont voir le jour, il y a le crédit d’impôt, les aides de la région, seuls la mairie et les HLM sont réfractaires à des économies et je ne suis pas sûr que ce soit très visionnaire. La raison nous demande d’anticiper les mutations tout en permettant une plus value socio-économique. Vous êtes aujourd’hui en devoir d’agir pour le bien-être de tous et celui de la planète. Je rappelle aussi que le bâtit neuf ne représente que 1/600 ème de l’existant. Et c’est sur celui-ci que les économies sont les plus grosses à réaliser. Cet effort est nécessaire, réalisable en associant les différents acteurs du logement du bailleur aux locataires.

 

  Quand organiserez-vous des réunions publiques de quartier et des différents secteurs de la commune pour répondre publiquement aux interrogations des habitants ?

 

  Quelles seront la voix et la stratégie de la commune avec la suppression programmée de la taxe professionnelle annoncée, comment s’organiseront les budgets de la 2CP ?

10°  Sur la vie associative, nous avions déposé une demande de subvention en août 2008, de surcroît à l’adjoint aux affaires économiques et à l’environnement. À ce jour, aucun retour de votre part. Encore une fois, existe-t-il des objets d’association et des représentants plus respectables que d’autres pour ne pas, sur des principes d’Égalité, espérer a minima réaliser un travail de concert pour le développement de tous ?

 

11°  Je lis une politique de coucou dans certains de vos projets. En effet, l’asso6sons a œuvré quelques années sur nos territoires sans que vous n’ayez jamais accédé à la moindre de leurs demandes, difficultés, réussites et projets. Aujourd’hui, une salle des fêtes est en projet, la communauté de communes finance les acteurs de projets culturels sur la CUC de Cherbourg. Il y a des compétences, des savoirs, des réseaux qui existent et vous avez nié, occulté leur capacité à se fédérer localement pour des événements culturels indépendants, alternatifs de proximité. Et vous n’avez pas respecté cet engagement associatif, ce qui est à mon avis déplorable.

 

12°  Pensez pouvoir agir pour multiplier le nombre de points de collectes de déchets par la pose de container en d’autres points du territoire ?

 

Enfin, nous avons tous les jours des images de ce qu’est la négation de l’autre, de sa culture, de ses croyances, de son état avec ou sans majuscule, de ces négations des individus, des peuples, des « sous catégories », génèrent en termes de conflits, n’attendez donc pas mieux en échange de votre négation, que du mépris. Vous ne vous êtes jamais abaissé à répondre à quoique ce soit de mes interrogations, votre arrogante suffisance est à l’antithèse de l’idée que je me fais de la politique. Mais vous n’en faites pas, c’est bien connu, et pourtant c’est aussi par vous que rien ou tout se réalise.

Commenter cet article

dgidgi 24/03/2009 23:10

Hé bé pas beaucoup de réponses... Tu m'étonnes, ce serait donner de la valeur à la contestation en plus d'être bien emmerder pour répondre à des questions pourtant claires...

franck leblond 25/03/2009 00:31


j'en ai eu mais  plus que de les juger incomplètes et déconnectées de certaines réalités, elles me laisse un sentiment diffus que je n'ai pas encore écrit et publier. À chaud je doute que
s'eut pu être correct, à froid on verra... faut il se bercer de douces illusions utopiques pour amortir les désillusions? Un ou plutôt des problèmes de perception subsistent...


Articles récents

Hébergé par Overblog