Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
Publié dans : #social

Quand un individu "pète les plombs", quand son expression verbale, comportementale fait apparaître une forme de folie, un désordre qui n'a pas de sens apparent; vous avez mille psychiatres.

Chacun d’eux exprimera selon ses croyances un diagnostic dont il est parfois dur de se relever. Mesquins, méchants, maladroits, pervers, tous ces avis pris dans l’urgence obtiennent valeur de dogme. Toutefois, les logorrhées, graphorrhées, délires oraux, les comportements ne sont qu’une infime partie de la folie, ou plutôt du psychisme de l’individu.

 

L’inconvénient étant que la folie dans ce cas devient visible, connue, répertoriée. Un piège. L’expression pathologique révèle aussi des maux profonds qui sont tout autant liés à l’intimité, la famille, le métier, les amis, les relations, l’affectifs, les projets, envies, ambitions, savoir et interrogations, les expériences… Dans un monde qui où nous savons toujours plus et plus vite.

Et il ne s’agit pas pour moi de noyer dans un fouillis tout ce qui m’est à cœur d’évoquer, en conscience, pour parler de ce que peuvent ou pourraient être les fondements de MA schizophrénie. Je dis MA, parce qu’il y en a autant qu’il y a de schizophrènes…

 

Douze ans après les premiers épisodes psychiatriques, la seule manière pour moi de savoir si je suis schizophrène est d’arrêter le traitement et de voir. Ce qui peut paraître comme un risque insensé, en regard des conséquences pour autrui et pour moi-même qui pourraient survenir. J’ai tout autant intérêt à exprimer, à m’exprimer sur cet état de fait, avec froideur, sérieux humour de dérision ; dans le but de délivrer un message d’espoir à ceux qui souffrent au quotidien, ceux qui souffriront à l’avenir. Ce n’est pas une méthode et, d’une part, je ne souhaite à personne de vivre les mêmes galères que moi et d’autre part je ne veux pas servir d’exemple ni même de dire de faire comme moi. Je le déconseille vivement. Mais c’est une partie des petites histoires locales, des histoires du diagnostiqué que je suis.

 

À l’heure des raccourcis entre la schizophrénie et la criminalité, dont les médias sont les farouches agitateurs, il convient au fil du temps de rappeler des vérités-statistiques et des anomalies émotionnelles.

Est il nécessaire de lever les tabous sur mon psychisme. De la genèse aux épisodes délirants, des bonnes et mauvaises sensations de multiples expériences, de la guerre à l’HP, des vagues aux murs en paille, de la liberté à la curatelle, tout un chemin parcouru avec ces questions auxquelles il faut répondre :

 

-   Quels éléments structurants ?

-   Quel diagnostic aujourd’hui ?

-   Quel regard sur la pathologie ?

-   Quelle plus-value socio-économique ?

-   Quelles envies demain ?

-   Quels projets ?

-   Quel concret ?

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog