Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck leblond
ce film d'yves boisset est sorti en 1975, http://www.notrecinema.com/communaute/v1_detail_film.php3?lefilm=1556
 un professeur du collège nous l'avait diffusé dans les années 80 époque du premier grand chantier, une rediffusion s'impose telle pour aller à l'encontre des propos racistes que l'on entends régulièrement dans le coin depuis le début du second grand chantier?
ça ne vole pas très haut. Ce n'est pas le tout de réclamer des chantiers en pleurant sans se soucier des conditions dans lesquelles il est réalisé. à ce sujet l'epr à puisé une partie de sa justification sur l'idée d'une croissance économique maintenant que nous sommes en récession et pour un moment quid? si tout le monde explique aux gens comment économiser, maitriser sa consommation, les opérateurs énergétiques ne vont plus si retrouver! quelqu'un doit bien avoir un intérêt à ce que ne fasse pas attention à nos dépenses énergétique mais c'est au détriment du plus grand nombre au travers de la dégradation de l'environnement. et donc forcément qu'ils ont intérêt à ce que ça reparte, c'est une partie des choix antérieur qui pourrait être remis en cause. Pensez, dans ces périodes de crises aux immobilisations de capitaux engendrées par ces projets pharaoniques... tout ça pour que finalement rien ne change, c'est toujours la faute à l'immigré. déprimant... nous sommes assis sur des tonnes de cultures et voilà l'image que l'on donne... comme si une société compromise dans son bien être apparent devait systématiquement se choisir des boucs émissaires, comme ça si ce n'est pas bien fait... ce sera encore de la faute à l'autre, l'étranger...
misère quand tu nous tient...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog