Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #la raison des cloches

40 000, pas 40 miles, quarante mille dit comme ça c'est rien...

si c'était des euros, je n'en n'aurai pas encore assez pour aboutir un projet...

si c'était des kilomètres, je serai presque revenu au point de départ...

si c'était des grammes de drogue, ça ferait jaser d'illégalité...

si c'était des jours, ça ferait combien d'années ? (à vos calculettes !)...

si c'était des années, faut-il regarder en arrière, ou lever les yeux au dessus du sombre horizon... pour penser l'avenir ?

si c'était des bulletins de votes, ça permettrait d'être élus où ?

si c'était des actions, dans quoi les prendrai je ?

si c'était des cartouches, ça ferait de moi un assassin...

si c'était des disques, en aurai je assez ?

si c'était des livres aurai je le temps de les lire ?

si c'était des bêtises ? j'en ai fait bien plus !!!

si c'était des femmes, il y en aurait 39 999 de trop (à moins que ?)

si c'était des concerts, avec des artistes vivants ou morts ?

si c'était des cachetons, je n'en suis qu'à 7 800...

si c'était des billes, je serai le roi de la cour de récréation...

40 miles écrits comme ça je voudrais qu'il soient nautiques

et 40 000 comme ça ce sont le nombres de pages vues sur ce blog, mon blog ! où je sais je déblogue...

40 000 pages vues pour 468 articles et 14300 visiteurs uniques...

je ne sais pas si c'est beaucoup, si c'est bien, si je fais rire ou pleurer, si ça fâche d'illustres bien pensants usurpateurs, si ça fait réfléchir, si ça aide, si ça fait chier (mais faut bien faire aussi tellement ceux qui n'y arrive pas se plaignent !), si ça fait plaisir; en tout cas, c'est moi ! et quelques traces d'autres, éclairants mes pas, mes mots, accompagnant mes maux...

C'est moi, bâtisseur d'utopie: la réhabilitation sociale du fou dans nos sociétés de traditions dominantes aux dominances fondées sur des escroqueries intellectuelles, dans nos sociétés corrompues par une idée du pouvoir archaïque et malsaine, dans nos sociétés de paraître aux apparences trompeuses...

Le fou n'a pas d'autre choix s'il veut un bout de rien que de ne vouloir changer le monde, il n'a pas d'autre choix à projeter sa folie pour qu'elle dure et traverse le temps (au passage la folie fait partie du patrimoine de l'Humanité, c'est pour ça qu'il faut la protéger comme une espèces rare sans réserve), le fou n'a pas à se reproduire, ou chercher ses semblables, il s'aime, il sème et se développe, ça peut lui suffire... je parle des fous comme si je parlait de moi, comme s'il fallait que je parle de cet autre à la troisième personne... le fou s'il se rend spectateur de sa vie peut s'intégrer, vivre, travailler et paraître...

si je vous dit tout ça c'est aussi par ce qu'il y a de moi la dedans, comme je le disait plus haut... le fou se sens tellement fou parfois qu'il fini par penser être normal... si le fou est dangereux, il l'est surtout pour lui-même... par la perception qu'il se fait du monde, des mots qu'il lit ou entend, des maux qu'il constate ou comprend... là sont les plus grandes révolutions, les silencieuses...

 

Commenter cet article

bodiou 28/02/2011 22:08


la raison dans la deraison ou vivre dans 1 monde tellement dement que tout devient anormal


Articles récents

Hébergé par Overblog