Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #maux d'ailleurs

Non pas que je cuisine des yaourts, ni que je danse le sirtakis sur un pont de Loire... Ce serait plutôt d'ordre financier ! Les cafologues ayant frappé, organisant le yo-yo de mes ressources, je n'ai pas les moyens de me projeter. Quoique à bien y réfléchir on peut toujours se projeter de son rien, un rien plus un rien, ça fait deux riens, c'est toujours ça de gagné ! C'est sûrement aussi une trace de la marche du monde. L'aliénation. Pour flatter l'industrie pharmaceutique, le coprs médical, la société conditonnent tous les citoyens à avoir un traitement à vie. Qui ne connait pas quelqu'un soumis à ce régime ? À ce titre, j'aimerai bien connaître les statistiques des individus en ALD (affection longue durée) avec la nécessité de prendre un traitement à vie. Je ne suis pas sûr que ce nombre soit en déclin. Ça commence comme ça, on vous pathologise pour ensuite mieux vous appauvrir (qui veut noyer son chien l'accuse de la rage Hugo ? Non ? rectifiez si besoin...) . Enfin, vous donner moins d'euros pour assumer votre autonomie et ainsi organiser un stress qui vous conduit chez le médecin qui vous prescrira une autre molécules. Ce cercle vertueux engraissant l'industrie pharmaceutique et gonflants les déficits de l'assurance maladie.

Que faire pour maintenir son piêtre niveau de vie ? Supprimer les adictions coûteuses serait la première mesure budgétaire de mon état, à prendre avec la difficulté de rompre avec les parts de plaisir immédiat qu'elles ouvrent et qu'elles procurent. Si je produis la note de frais de mes addictions ces dix dernières années, mais je ne suis pas sûr que cela soit décent, mon économie serait plus qu'à l'équilibre. La cause à qui, la cause à quoi ? 

J'aurais bon rôle de réécrire l'histoire, de situer ces moments où tout bascule dans un incertain générateur, géniteur de stress, d'angoisse dont les dérives portent des vecteurs d'accentuation de psychose. Les spirales de la chute en avant sont plus faciles à emprunter que les celles de l'élévation vers des sphères en adéquation avec votre Être. Situer dans une verticalité de l'exitence, des hierarchies sont produites, induites. L'horizontalité comme une mise à plat de nos propres systèmes organisationnels ne pourront se faire sans que chacun n'ait fait lui-même ses propres révolutions. Laborit, le disait mieux que cela, mais tant qu'on aura pas expliqué à chaque individu comment marche le cerveau et son cerveau, le monde ne pourra pas mieux marcher...

PAs très engaeant mais bon...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog