Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #De la graine d'énergie...

Si ça faisait plus d'un an que j'avais commencé ce texte, le Printemps des Poètes 2015 dont le thème est "l'insurrection poètique" m'a incité à le terminer et du coup à le publier. Ça doit passer sur l'air de la Marseillaise, oh pas que je sois patriote, mais il m'amusais de la réécrire de la sorte pour pousser mon petit cri sans souffle d'insurgé !

Alors si un musicien ou des musiciens veulent sy' coller, je veux bien chanter. Mettez en musique de fond notre hymne national et lisez...

 

Allons les gens de ces lumières

Un jour viendra où tu iras

Assez bien pour te rendre compte

Des dégats de toutes tes actions

Sur le terre, le vivant et la mer

Ne vois-tu pas autour de toi

Fondre tes actifs millénaire

En toi tu portes la solution

Sinon que s'rais tu

v'nu foutre là !

 

Aux larmes nocturnes

Formez des auéroles

Pleurez, pleurez

Des larmes acides

Glissant

Sur le papier

 

À tous ces gens sans la lumière

un jour viendra où tu auras

Trop de retard pour aller bien

Constatant ce tout gaché

Sur la terre, le vivant et les mers

PEtit homme fier

De ton néant, crispé

Sur ton identité

Rasant, Volant

Tout le vivant

Pour assouvir ses dominances

 

Alarme taciturne

Noyez vos habitudes

Riez, riez

De lacher l'boulet

Plombant

Le quotidien

 

 

À tous ces gens qui sont lumières

Èclairez-nous il fait trop sombre

Pour admirer les belles couleurs

Du monde tel(e) qu'il est

Dans l'air sur la Terre et dans l'eau

Allez cracher sur cet immonde

Rongeur de notre humanité

Qui entre dans nos têtes

Comme des vers

sur des cadavres

 

Les larmes des urnes

Coulent comme des flammes

Hurlez, criez

À l'imposture

De tous ces fronts

Sans tête

 

Pour information, retrouvez les informations sur le printemps des poètes 2015 sur ce lien !

 

Commenter cet article