Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Au pays des commémorations il est de bon ton pour moi d'en mettre plusieurs couches. 26 avril 1986, Tchernobyl. 26 ans aujourd'hui. Si beaucoup se souviennent où ils étaient le 11 septembre 2001, combien ont souvenir de ce qu'ils faisaient ce jour d'avril 1986 ? Événements majeurs aux conséquences différentes mais qui marquent des clivages souvent stupides et contre-productifs. Le propre, si je puis dire, d'une catastrophe c'est d'être toujours minimisée. Sauf à justifier l'innomable (la guerre par exemple).

Nous en sommes réduits à cela. Vivre avec une épée de Damoclès mortifère au dessus de nos tête. Mais prie encore, au dessus de nos familles, nos amis, nos lieux de vie. S'il s'agissait de choisir son épée avec les risques que nous prenons tous, ce serait facile. Risques, choisis, risques admis, risques acceptés; l'accident c'est toujours chez les autres, ils n'ont qu'à pas être étrangers. Chez nous où l'on se masturbe sur l'excellence de nos fleurons technologiques liès à l'atome, tout est bon pour nous faire vivre avec l'innaceptable. Et nous sommesr réduits à cela.

Entre un candidat pro nucléaire et un candidat pro nucléaire, la nuance est très faible voire inexistante, comme si on était déjà à déterminer les indemnisations et les périmètres de confinnement. Comme si une fois de plus l'argent serait le meilleur remère à la contamination et aux radiations, à l'espérance de vie des déchets.

Prenez donc un compas avec un rayon de trente kilomètres et posez le sur une catre pointé sur une centrale et essayez d'imaginer les no man's land potentiels autour de nos usines... Quelle est la dimension humaine d'un tel potentiel de destruction et de pollution ? Je l'ai déjà mais il important de la rappeler de temps en temps, les autorités ne se placent plus dans la prévention du risque mais dans la gestion de la crise post accident (statistiquement probable). C'est dire tout le mépris pour les populations, pour les gens d'ici ou d'ailleurs qui auraient à être conduits loin de chez eux laissant tout derrière eux. Et on aura beau avoir une milice EDF pour la gestion de crise, je doute du dimensionnement de celle-ci et je ne suis pas optimiste sur l'idée de savoir quelle transparence et quelle vérité on nous assénera encore en cas de pépin.

Personne ne l'espère mais les statistiques ont évolué en la matière et je vous laisse en lien un peu de lecture pour prendre en considération l'effet chambre à gaz atomique... Rien de grave sûrement tout est sous contrôle...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog