Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Pour vous avoir dit mon regret d'être présent à la réunion publique du CCP, appelons le comme ça ! je souhaite apporter ma contribution au débat au travers de ce post. Peu importe l'impact qu'il aura, je pense finalement préférer rester seul avec mes utopies que d'être cerner par des... et je ne dirai pas de gros mots. Je n'ai pas d'avis à priori sauf à voir et lire de tant à autres sur FceaBook des messages de néo reactionnaires qui me font froid dans le dos. Il y a des associations qui restent impossible pour moi. quitte à paraître ou apparaître comme fermé de l'esprit... Mais on peu en parler... 

Cette maladresse passée, présent j'aurais insister sur la nécessité d'organiser une transition sur notre territoire  sur le modèle et l'exemple des villes en transition . Comment l(appliquer à notre territoire en quelques mots ? Il faudrait pouvoir en débattre plus longtemps plutôt que de l'assener brutalement de la sorte, mais Que faire ? comme disait Lénine...

La question n'est pas neuve et l'émergence d'un projet de société doit se faire sur des hypothèses positives de développement, probablement loin de la "croissance" conventionnelle et proche des gens. "on ne peut pas attendre des gens qui ont créer le problème de le résoudre " disait Einstein, et récemment Susan George disait, "faire toujours la même chose en attendant un résultat différent, c'est la définition même de la folie". Bel enchaînement...

Notre société va mal, nous allons mal. Soit. Il n'y a pas d'autre façon pour un malade de dépasser le stade du déni et de s'appliquer quelques mesures de traitement, de comportement, de réflexion, d'action, pour entrer en rémission, atteindre un degré de résilience satisfaisant et encaisser les traumas aussi divers que variés pour vivre moins mal, voire mieux.

Sur quoi, où et avec qui  agir ?

Sur le logement, je pense qu'il est urgent de rénover le parc de logement social  en lançant une campagne d'isolation des maisons et un changement global de système de chauffage. Pourquoi pas en créer des réseaux de chauffage compte tenu de certaines mitoyenneté. Placer sur les centaines de toitures exposée au sud des capteurs solaires et thermique afin à la fois de produire de l'eau chaude sanitaire et des kwh photovoltaïque, ces produits pouvant être largement mutualisés. Une politique de masse doit permettre de faire baisser les coûts d'investissement et ne peux se faire sans le concours de HLM et des communes et des divers partenaires institutionnels.

Sur la construction neuve, généraliser a construction en paille, compte tenu de sa professionnalisation, de ses performances énergétiques... Proposer que tous les nouveaux bâtiments publics construit le soit en paille afin d'être force de proposition, d'exemple. Les emplois à créer dans cette filière sont nombreux et le cadre du Grenelle de l'environnement, des règlementations thermiques, l'essor des matériaux biossourcés permettant de valoriser aussi des filières agricoles.

Relocaliser la production de produits de consommations courantes, fruits, légumes, afin de préserve une souveraineté alimentaire.

Créer une régie des énergies locales pour produire au plus prés des lieux de consommation pour le chauffage et l'électricité. Proposer des contrats de première nécessité pour l'eau, le chauffage et l'électricité.

pour les transports, organiser et créer un réseau de covoiturage local compte tenu de la régularité de certains trajets réalisés quotidiennement en mono occupant de véhicule. Favoriser les relais vers les arrêts manéo par exemple. Proposer une participation communautaire à la mobilité des citoyens en payant une partie des abonnements.

 

En agissant sur les transports, sur le logement, sur l'énergie, on peut répondre aux enjeux européens des 3x20, 20% d'GES en moins, 20% d'NRJ renouvelable, 20% d'économie d'nrj.

Favoriser la création d'une AMAP en développant sur les communes des petites exploitation bio en favorisant les réseau de développement et la complémentarité des productions.

Déjà si on fait tout cela on aura affirmer un développement culturel, sur lequel nous devrons aussi faire vivre des espaces dédiés à la culture... Si un festival à vécu, il pourrait aussi sûrement vivre encore si on était aussi d'accord sur la diversité des cultures.

Et pour la santé, j'aimerai qu'un collectif puisse porter la nécessité d'une enquête épidémiologique autour des couloirs de lignes, des antennes relais, puisque d'une partie de la population est très facilement géolacolisable par rapport à ces installations. Peut être aussi faudrait -il prendre conscience en commun des PPi qui s'applique à notre territoire en fonction de la proximité des INB et quel sera nos possibiltés à l'avenir des faire occuper, animer celui-ci ? Si le nucléaire nous condamnes, il n'y a pas de raison de le garder !

Peut être faudrait -il alors se poser la question d'une référundum d'initiative populaire même fictif pour peser réellement dans les débats...

Mais bon j'dis ça...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog