Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

De combien de pour cent faut-il dépasser un devis initial pour que le projet accède au rang de boulette ?

Et jusqu'ou peut-on aller pour faire admettre que c'était un erruer ? Le pouvoir a ceci de particulier, savoir faire preuve d'entêtement dans  le développement de certains projets, l'EPR proche de nous mais ailleurs NDDL, Lyon-Turin... Certaines collectivités ne sont pas en reste. Locales ou non, vous trouverez toujours ici ou ailleurs des projets qui défrisent. Le genre de projets sur lesquels on ne fait jamais marche arrière et qui passent tel un rouleau compreseur sur tout un flot d'alternatives. Des projets au service de la mégalomanie (la mienne comprise !) que rien ne peut relativiser. Les pharaons des temps modernes. Il en va ainsi. Personne ne sort grandi de toute forme de jusqu'auboutisme. Ce sont souvent des victoire à la Pyrrhus. 

3On" nous avait pourtant assurer, jurant les grands dieux de l'olympe atomique qu'après ce chantier nous serions fier de notre fleuron national avec Flamanville 3 et sa vitrine. Pire encore, une vitrine existe déjà, en Finlande, au deuxième essai d'une machine qui engage des dizaines d'années d'électricité, "on" fait pire. Et nous allons tous les voir défiler justifier l'injustifiable, se cherchant toujours plus de supporters.

Imaginez-vous entrepreuneur réclamer 8,5 alors que vous aviez prévu 3,3. Quelle que soit l'unité. 2,57 fois plus cher que prévu.

Vous passeriez pour un escroc. Qui peut se permettre à la fois autant de largesse et autant d'incompétences ? "On" a cru qu'il était capable. Concernant l'EPR que j'ai sous les yeux, ceci ne vaut que pour la construction, quand on en sera au fonctionnement ce sera encore autre chose.

Je me demande qui est ce "on" tenant les comptes, constatant le dérapage et devant aller réclamer une rallonge pour finir son projet. C'est aussi comme si vous gagniez 1000 et que vous dépensiez 2750. Il y a quelqu'un qui doit faire la gueule non ? "On" vous fait la morale sur l'économie et la gestion en bon père de famille. Mensonge. Essayez avec votre banquier vous allez voir...

Il y a des gens dont les "détails" des projets coûtent des milliards d'euros. Ces milliards seront trouvés, budgetisés pour toujours plus d'incertitude. Et s'ils sont dépensés pour ça, ils ne le seront ni dans les hopitaux, ni dans les écoles et encore moins dans le soutien de projets qui seraient à l'antithèse de la définition du monde et de ses sociétés auxquels correspondent ce genre de gabegies. Tous ces projets symptômatiques de la folie des hommes sont voués à couter plus cher. Par autorité "on" veut créer des structures, les structures créent des structures pour les gens bien structurés criant au loup à chaque débordement. Ce genre de débordements ces milliards déversés me choquent bien plus que ceux d'encagoulés. Cette religiosité du coûte que coûte fruit du formatage industriel sont de mauvais indicateurs pour l'avenir.

Ce n'est pas cette bataille qu'il faut engager et même gagner. L'énergie pour tous ? Mon cul !!! 4 millions de personnes en situation de précarité énergétique et quoi ? Le kWh va augmenter d'au moins 30% dans les années à venir sans que l'on soit capable de faire faire des économies, pourquoi, comment, avec quoi; sans que le moindre engagement collectif de proximité ne permette de créer de vastes plans de rénovation de l'habitat autant que des transport de proximité solidaires. Dire tout ça sans tomber sur d'autres frappés par le syndrome des 3 petits cochons, une pathologie de l'ignorance alimentée par un confort sous perfusion d'euros mal gagnés, paraît impossible. Ne sommes nous pas là devant un cas manifeste et caractérisé d'assistanat pour marquer un clivage sociétal ?

Quand je vois avec quelles difficultés des porteurs de projets innovants  rament dans ce système de grande largesses, je crie à l'injustice. Pauvres alternatifs qui en 2006-2007 tentaient de bâtir un contre projet à l'EPR avec u équivalent budget. "On" aurait pu vous "donner" trois fois plus pour développer un autre modèle de société. Les cheveux trop longs et mal rasé sûrement, toujours au rencart, on a tord de se placer sytématiquement sous la contrainte. Celles imposées aux bâtisseurs d'autres mondes sont beaucoup trop complexes à intégrer sans les ingénieries des ces mastodontes. La lutte, le combat, l'opposition si elle doivent exister ne jouent pas dans la même cour. À rapprocher des mots de Cantat aux victoires de la musique en 2002: si nous sommes tous sur la même planète, nous ne sommes décidemment pas du même monde". Le pouvoir reste généralement sourd aux mouvements de masse, alors les partis groupusculaires attachés au débat à la proposition, pensez-vous !!!

Et quoi ? "On" pinaille sur des évidences, "on" prétend faire le finesprit mais "on" ne voit pas qu'il tue toute possibilité d'user d'esprit pour participer à la vie locale, citoyenne, participative, militante et tant que possible écologiste. Rassurez vous les alternatifs ne sont pas trahis, c'est pour eux sans surprises. Éternels perdants. Mais je pense à tous ceux qui croient, ce sont eux les vrais trahis de l'histoire. Manipulés jusqu'au bout des ongles, la confiance aveugle dans ces chiens de vie, créant toujours plus de résignation autoroutes de l'extrême droite. 

Pour finir un lien pour retrouver un autre son de colère. Ici.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog