Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

La coléreuse nature vient une nouvelle fois d'exprimer au travers d'un épisode neigeux rarement connu sa force et notre impuissance face à de tels déchainements. Impression ou non, j'ai le sentiment que nous ne vivons plus que des épiphénomènes météorologiques, canicules, sécheresses, sur-pluie, tempêtes, hyper-neige... Personne ne dit ni ne parle du dérèglement climatique, du réchauffement si on peu dire ! On ne parle que des galères de chacun, où isolé on cherche un bouc émissaire pour lui faire porter la responsabilité des aléas des blocages liés à la neige. Chacun y va de son couplet sur l'autre, sans se poser la question de notre responsabilité colective, l'impact anthropique. Celui-ci étant une des causes du réchauffement. Rien n'y fait.

Tout le monde va faire ses comptes sans qu'on ne modifie profondément notre organisation sociale et humaine. Les toits s'écroulent, les grandes surfaces sont fermées pour des raisons de sécurité. Va t-on revoir les abacles de calcul de resistance des structures à construire ? Comme une adaptation au pire survivre deviendra une question d'argent. Les commerces de proximité dévalisés nous en dit long sur notre souveraineté alimentaire. Les stocks des grandes surfaces (fermées) immobilisés sur les routes, pas d'approvisionnement pendant deux jours et c'est la pagaille. Tous le monde se rue sur les petits commerces qu'il regardent crevé les reste de l'année en allant pavoiser les jours fériés si possibles sur les parking des grandes surfaces.

Mais il y a bien pire que l'alimentation. Plusieurs jours de suite sans électricité fait aussi prendre conscience de notre dépendance à l'électricté dans notre quotidien. Certains sont restés aussi longtemps dans le noir que la durée du manque de jus car leur volets sont électriques. Pas de cuisine pour beaucoup. Pas de communication. Un décor non pas d'apocalypse, car c'est joli, mais un contexte de jour d'après, pas une voiture, pas un bus... Ici, c'est la double peine sociétale, c'est le nucléaire ET la bougie. Remarquez au passage que lorsque ce genre de pannes arrivent en Bretagne on se gausse assez vite de leur piteux réseau qui serait bien mieux s'ils avaient des centrales nucléaire. Je serai curieux de connaître l'état de nos réseaux nous qui avons tout.

Le pire du pire ? Un article dans la presse de samedi dernier émanent de la centrale EDF. En substance, en cas d'urgence sur le site, le personnel d'astreinte n'aurait pas pu atteindre le site ? En cas d'urgence dans les centrales quand on appelle des renforts c'est que ça chauffe déjà pas mal. Et si le personnel ne peut rejoindre le site quid des pompiers ou de tout autres équipes d'intervention. Mais alors si la neige avait pour une raison ou une autre endommagé les installations et qu'une situation d'urgence avait pointé on n'aurait pas pu y faire face. Merde et après ? Surchauffe ? On évacue les populations ? Et comment ? Par la route ? elle est bonne celle là...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog