Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Pour l'avoir écrit qui m'aille dans "la philosophie ou les armes", à bien y réfléchir et en prenant recul et hauteur, je me dis aussi qu'il n'y a que la paille qui maille.

Certes la construction en paille reste marginale, mais si vous étiez à la tête d'un état major où vous auriez à travailler sur la géolocalisation de maisons en paille, vous auriez à pointer sur celle-ci des milliers de petits points. Si les raisons et les logiques qui aménent les couples, les entreprises, les organismes, les collectivités (et oui aussi) à construire des bâtiments en paille, je puis dire aujourd'hui en fonction du temps passer à accueillir (et quelqu'en soit la manière) les candidatts à la construire, que la grande majorité a déjà fait un bout de chemin sur eux-même et sur le monde et ses sociétés.

Chaque structure qui se construit en utilisant la paille, mais ce pourrait être aussi, la terre, le bois, le chanvre, le lin tout ce qui a pu bénéficier des énergies naturelles pour arriver à maturité pour une "exploitation" par l'Homme et son confort et œuvre de contamination du territoire. De même que petit à petit le territoire se parsème d'éolienne, de même que nous voyons de plus en plus de panneaux solaires (thermiques ou photovoltaïque) sur les toits, de même qu'il y a de plus en plus de ferme bio, de même... Répendre ces façons d'être et ses façons de faire c'est agir pour engager un profond changement de nos mondes.

Se repleir sur ses besoins, se recentrer sur le local, ce n'est pas fuir ou exclure l'autre celui qui est ou qui vient de loin. Bien au contraire, c'est prendre conscience de toutes les difficultés écologiques, sociales, économiques pour faire sur son ancrage au sol le "petit colibri" et participer aux révolutions comportementales.

Qu'on le veuille ou non, et les armées de communiquants de pans entiers de dominances ont beau y faire, à mon sens rien de sauvera nos archaïques méthodes du déclin. C'est ainsi. Le monde change. Il me plait à dire parfois que souvent j'ai affaire avec des gens qui sont morts mais ne s'en rendent pas compte. Des poids mort dans les chemis de l'évolution.

Une bien longue introduction pour vous présenter deux petites vidéo concernant la construction en paille. La première avec l'ami Jean-Louis de la pointe sud de Bretagne où il se passe beaucoup de choses... Ce territoire n'a pas choisi les mêmes sources d'aliénation que nous, il en ressort aujourd'hui une autre énergie et des ambitions de projets que l'on peine à entendre ici. Cette construction a été largement médiatisée, voici quelques temps après le retour des aktiv'acteurs de la-bas: bretagne  .

Dans la région Centre, Approche-Paille a elle organisé des visites de maisons en pailles et porte aujourd'hui la structuration de la filière sur ce territoire. Une synérgie propose des formations à destinations des professionnels du bâtiment. Au delà des faiseurs qui sont plus que nécessaire pour que les prescripteurs puissent avoir les catalogues d'entreprises formées à la paille et ainsi faire construire avec ce matériaux. Voir ce petit reportage sur France3.

Vous pouvez lire aussi cet article sur une construction exemplaire et remarquable dans les Vosges. 

Créée en 1955, la société anonyme Le Toit Vosgien gère un patrimoine de plus de 3 100 unités de location, dont 2 400 appartements et pavillons. 106 nouveaux logements locatifs sociaux devraient être mis en service d’ici l’été 2013. Parmi eux, la Résidence Jules Ferry, à Saint-Dié des Vosges, et ses 26 logements d’une surface comprise entre 76 et 90 mètres carrés.

Depuis 30 ans, la société utilise le bois pour la construction et participe au développement de cette filière en favorisant la mise en œuvre de ce matériau dans le cadre de ses réalisations. Ce projet est l’aboutissement d’une démarche de plusieurs années. Outre l’utilisation de la paille et du bois massif utilisé sur 8 niveaux, avec des panneaux porteurs d’une épaisseur de moins de 150 mm, bien moindre que s’ils avaient été en béton, la résidence comprend notamment les innovations suivantes :

  • 2 bâtiments disposés de façon optimale par rapport à l’ensoleillement ;
  • conception des pièces dites « humides » autour d’une gaine technique unique, pour une gestion optimale de l’ensemble des fluides (eau chaude, chauffage, renouvellement d’air) ;
  • conception urbaine et architecturale bioclimatique : apports solaires gratuits maximaux (pas d’ombrage direct de la végétation ou d’un bâtiment sur l’autre), soit 30 % des besoins en rayonnement direct ;
  • une étanchéité à l’air deux fois meilleure que le niveau standard passif, en grande partie assurée par la structure en panneau de bois massif ;
  • une isolation continue de 40 cm d’épaisseur, l’emploi de caissons isolants remplis à l’aide de bottes de paille agricoles des parois extérieures 100 % fibres végétales...
  • une eau chaude et un chauffage 100 % EnR, notamment via la récupération de chaleur sur les eaux usées, 50 mètres carrés de capteurs solaires thermiques, une pompe à chaleur haute température, une centrale double flux collective à haut rendement...

Résultat : un bilan carbone de la construction positif de 1 100 tonnes de CO2. A titre comparatif, la construction du même bâtiment en solution dite « classique » (béton / polystyrène, PVC) entraînerait un bilan négatif de 600 tonnes de CO2.

Des écoles, des pôles d'activités, des habitat groupés et participatifs, des constructions agricoles, individuelles, la liste serait bien trop longue. Et on fait quoi ?


 

 

Commenter cet article

YOYO 23/06/2013 20:47

les gens ne sont pas forcement morts.ils essayent seulement de faire semblant de vivre

Articles récents

Hébergé par Overblog