Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

AL3ES, Agence Locale de l'Écologie, de l'Énergie, de l'Économie et de la Solidarité....

On n'a jamais raison trop tôt, on a raison. Point... C'est un peu radical et parfois on ne vit jamais assez longtemps pour le savoir. Dans nos urgences, des mots de maux, des clins d'œil et des coups de gueules, des propositions, des idées (parfois), des envies, transition toute faites pour toutes les belles...

Publié le par franck
Publié dans : #politique

Voilà donc où nous conduit notre belle indépendance énergétique. PArtir en guerre, seul, sans mandat international, sous couvert de défense de la démocratie. Je suis loin de donner caution à tous ces intégristes, tous ces barbouzes, de tous bords, d'où qu'ils soient et quelque soit leur façon d'exprimer, d'imposer souvent violemment des textes qu'ils n'ont probablement jamais lus mais dont "on" s'est chargé de leur bourré le crâne d'interprétations douteuses et ce, souvent dès le plus jeune âge. Fabrique de bombes humaines alimentées par je ne sais quels réseaux de traffics aussi divers que variés. Seul traffic à ne pas exister, celui de l'intelligence. Autant je peux comprendre les sentiments de révoltes, je ne le suis probablement pas moins, autant je répugne ces traces de révisionismes, de négationismes, ces traces d'asservissement de la Femme, ces traces de justices populaires et populistes qui toutes réunies stigmatisent sur les majorités modérées et silencieuses souffrant de cet état de bêtise. Le capitalisme global et mondialisé veut que tout puisse se vendre à tous et partout dans le monde. Les bien pensants de ce monde, qu'on l'on pourrait réduire au conseil de sécurité de l'onu, se chargent de faire commerce avec tous les brigands, tous les belliqueux, tous les gardiens de temples pour peu qu'ils leurs assurent les approvisionnements en matières premières pour exacerber un modèle de croissance désuet. Et nous en sommes là, nous ne sommes pas indépendants sur la question énergétique, nous sommes isolés.

Le fait que la France se retrouve seule à combattre au Mali en est la meilleur preuve. "On" laisse dans le même temps les syriens se faire massacrer, en toute indifférence. Tout le monde va trainer la patte pour s'engager militairement, et c'est à mon sens normal, pour assurer à la France l'essence de son modèle énergétique. On fait la guerre avec des avions que nous ne parvenons pas à vendre pour satisfaire des mastodontes de l'énergie qui ne parviennent pas non plus à vendre leurs produits. Et si on arrive à en vendre, ce sera sûrement dans des pays où la démocratie est rangée dans les belles intentions. LA guerre est toujours regrettable, en plus de n'être jamais propre. Elle ne sert plus aujourd'hui que les puissances occidentales pour assurer la pérénité d'un modèle indécent en regard de la situation de milliards d'habitants de la planète.

Tant qu'il sera plus facile de vendre des armes ou de les faire acheter par des traffiquants, des aculturés de la vie, de l'humanité que de donner à manger aux crève-la-dalle de la planète il ne faut pas s'étonner que bons nombres d'illuminés aient envies d'en découdre.

Tant qu'il sera plus facile de former les armées, les polices et tous les arsenaux répressifs élaborés dans nos "grandes" démocraties que de construire des écoles et des hopitaux ou tout ce qui peut élever l'Homme au rang d'humaniste; il ne faut pas s'étonner de ces épisodes guerriers.

Tant qu'un prix Nobel de la paix discutera du nombre de balles dans le chargeur plutôt que de tenter l'éradication des armes à feu, nous ne sommes pas prêts de vivre dans un monde apaisé et pacifié.

Tant que le pays des droit de l'Homme articulera son modèle énergétique sur une anomalie du genre humain il n'est pas étonnant que la guerre, en elle même une anomalie, une insulte à l'intelligence, soit son seul recours pour préserver, seule, sa propre connerie.

Le monde n'en a jamais autant su sur lui-même, d'où il vient, où il en est et vers quoi il devrait tendre et nous en sommes encore à user de barbarie guerrière. Je suis de moins en moins sûr que la démocratie soit compatible avec ce capitalisme odieux et méprisable (on parle alors de démoncratie). Celui-ci ne nous conduit qu'au conflit. LA guerre restant un affrontement sanguinaire entre des gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent très bien.

S'il est plus facile de mobiliser pour interdire à d'autre d'obtenir des droits, pour interdire aux autochtones de jouir de leurs richesses territoriales; s'il est plus facile d'organiser des systèmes d'exploitation qui font tous de l'individu un client potentiel, nous ne finirons jamais de nous battre au sens belliqueux, au sens mortifère du terme.

Je le regrette profondèment et mon mépris est probablement de la même dimension que mes regrets.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog